PARTENAIRES


Les solistes du rock meurent encore plus jeunes que les autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les solistes du rock meurent encore plus jeunes que les autres

Message par Dolu le Sam 29 Déc - 14:07

Les solistes du rock meurent encore plus jeunes que les autres

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Amy Winehouse, Janis Joplin, Jimi Hendrix, Jim Morrisson et Brian Jones, le macabre clubs des stars de rock morts à 27 ans.


Michael Jackson, Jimi Hendrix, Kurt Cobain… Les stars du rock ou de la pop disparues de mort violente sont très nombreuses. Mais des chercheurs britanniques ont creusé et c’est encore plus risqué d’avoir une carrière solo.

On le sait depuis longtemps, les rock stars ont souvent la vie brève avec une mortalité beaucoup plus importante que le reste de la population.

Des chercheurs de Manchester et Liverpool sont allés plus loin. Dans une étude, repérée par le site Rue89, ils démontrent que ceux qui ont eu aussi une carrière solo sont encore plus touchés.

137 morts

Leur échantillon recouvrait 1 489 rock et pop stars entre 1956 et 2006. Sur ce panel 137 sont mortes. Et souvent de manière violente, à cause d’une overdose, d’un suicide, d’un accident, d’une crise cardiaque… Presque la moitié des cas sont liés directement ou indirectement aux drogues. De manière générale, l’espérance de vie des rockeurs britanniques est de seulement 39,6 ans, et de 45,2 ans pour les rockeurs nord-américains. Mais ceux ayant choisi une carrière solo ont deux fois plus de risques de mourir prématurément que les membres d’un groupe. Au Royaume-Uni, un soliste sur dix connaît une fin tragique. La proportion monte à un sur cinq aux États-Unis.

7,4 fois plus de dépendance à l’alcool

Par rapport au reste de la population le risque de dépendance à l’alcool est, chez les rock et pop stars, 7,4 fois plus important. Pour l’utilisation de drogue c’est 4,7 fois plus, 12,2 de plus pour le suicide, 1,9 de plus pour un cancer, 2,2 de plus pour des maladies cardiaques.

Pour expliquer tout cela, il y a évidemment le rythme de vie des musiciens: les déplacements, le déracinement, la gloire et la solitude, les relations avec les producteurs et les managers, la pression médiatique… À tout cela, s’ajoutent les excès d’alcool, de drogues, de médicaments. Et avec une lapalissade qui fonctionne, les solistes sont encore plus seuls.

Enfances difficiles

Les chercheurs expliquent aussi leur surmortalité avec des raisons plus intimes. Ils ont souvent eu des enfances difficiles, y compris avec des cas d’abus sexuels, de violences physiques, avec un proche en prison ou un parent toxicomane.

Les chercheurs s’arrêtent aussi les conséquences que ces destins tragiques peuvent avoir sur leurs jeunes fans. Et ils ajoutent qu’il est important de dire aux plus jeunes que, souvent, l’utilisation de substance et la prise de risques peuvent être enracinées dans une enfance difficile. Ce ne sont pas des symboles de succès. Et même la fortune ne permet pas de compenser les fêlures originelles.

Le club des 27

Pour finir il faut évidemment citer quelques-uns de ces artistes morts prématurément. Il y a bien sûr Michael Jackson (1958-2009), Sid Vicious (Sex Pistols, 1957-1979), Jeff Buckley (1966-1997) et son père Tim Buckley (1947-1975). Sans oublier le club macabre des morts à 27 ans : Robert Johnson (1911-1938), Brian Jones (Rolling Stones, 1942-1969), Jimi Hendrix (1942-1970), Janis Joplin (1943-1970), Jim Morrison (The Doors, 1943-1971), Kurt Cobain (Nirvana, 1967-1994) et Amy Winehouse (1983-2011).
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 39
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum