PARTENAIRES


Mamma mia ! Le musée ABBA ouvre à Stockholm !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mamma mia ! Le musée ABBA ouvre à Stockholm !

Message par Dolu le Mer 8 Mai - 10:41

Mamma mia ! Le musée ABBA ouvre à Stockholm !







kitd.html5loader("flash_kplayer_36c783365e9s");


Les quatre Suédois du groupe ABBA ont marqué les années 1970 avec leurs mélodies entraînantes, leur exubérance vestimentaire et leurs clips kitsch. Ils sont revenus au goût du jour grâce à la comédie musicale Mamma Mia ! Ils ont désormais leur musée.

« Je suis tellement ému, je pense que c’est tellement fantastique que puissions voir l’histoire d’ABBA. J’avais huit ans quand ils ont remporté le Concours Eurovision de la chanson (en 1974) et ils ont toujours été une partie de moi », confie Henrik Ahlen, un Suédois de 46 ans.

Il est venu exprès de Londres, où il vit, pour être l’un des premiers visiteurs du musée ABBA de Stockholm, ouvert mardi.

Björn à fond dans le projet

L’un des quatre ABBA, Björn Ulvaeus, s’est beaucoup engagé dans le projet. Réticent au départ à devenir un objet de musée, il s’est finalement porté garant de l’institution et en a financé une grande partie.

« Je pense et j’espère qu’ils (les trois autres membres du groupe Anni-Frid (Frida) Lyngstad, Agnetha Fältskog et Benny Andersson) seront très contents que je me sois investi car un musée, c’est quelque chose de permanent, ça va être dans les guides ! »

Le musée compte attirer 250 000 visiteurs en 2013. Le prix du billet (quelque 23 €) n’est pas un souci pour les fans absolus.




1 300 m2 d’exposition interactive

L’histoire de Björn et des autres est reconstituée dans le musée. Tout y passe : les photos d’enfance, les premiers succès, la formation du groupe, des images des deux couples dans leur intimité, mais aussi la reconstitution du bureau de leur producteur, de la table de travail de leur styliste ou de leur studio d’enregistrement.

Le visiteur est guidé à travers 1,300 m2 en sous-sol au son des voix de ses idoles grâce à des audioguides enregistrés pour l’occasion.

« On y parle aussi de la vie quotidienne, de la vie avec les enfants, de la rupture, des crises, des choses dont on n’a pas beaucoup parlé, des divorces. On dépasse l’image enjouée qu’on donnait », a confié Björn.

Lui était marié avec Agnetha, avec qui il a eu deux enfants. Benny et Anni-Frid formaient l’autre couple.

L’art du costume flamboyant

Dans une atmosphère joyeuse et bon enfant, le visiteur peut aussi chanter sur scène avec ABBA et admirer ses costumes chatoyants.

« On pouvait s’affubler d’absolument tout ce qu’on voulait quand on était un artiste pop, s’est souvenu Björn. On
trouvait ça cool […], on était très sérieux avec notre musique et on pouvait se permettre de ne pas se prendre trop au sérieux quand on s’habillait. »


Depuis 1974, le groupe, qui s’est produit pendant dix ans, aurait vendu 378 millions d’albums dans le monde.

« Après dix ans, l’énergie créatrice allait s’émousser. Alors, en 1982, on s’est juste dit qu’on allait faire autre chose », a conclu Björn.




Paroles de fans

« J’adore les costumes ! Je pourrais passer ma journée ici ! », s’est exclamée Celeste, une Argentine de 31 ans, initiée à ABBA par sa grand-mère, dans la salle qui présente des vêtements de scène.

Vêtue d’un kimono blanc bordé de jaune, à l’image de ses idoles, la jeune femme a conçu cinq costumes sur le modèle de ceux portés par le groupe. « J’ai déjà été en Suède huit fois et à chaque fois c’était lié à ABBA. […] J’ai d’ailleurs appris le suédois », raconte-t-elle.

Tribute bands




Björn Ulvaeus, au cours d’une conférence de presse lundi, a écarté tout projet de reformer le groupe.

Pas grave, Abba est l’un des premiers groupes à avoir suscité la création de tribute bands qui reprennent sur scène leurs succès : Bjorn Again (Australie, depuis 1988), Babba (Australiens, depuis 1995), Abba Chique (Anglais)…

Le disque d’hommage le plus étonnant aux chansons d’Abba reste la compilation du label Flying Nun, en 1995 (Abbasalutely). La crème de la scène rock indépendante néo-zélandaise reprenait les tubes du groupe en mode sonique, parfois avec humour mais sans le moindre mépris.

Les chansons d’Abba s’adaptaient particulièrement bien aux rythmes pop-punk. C’est le signe de grandes mélodies.


Source
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 39
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum