PARTENAIRES


JO de Sotchi 2014

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

JO de Sotchi 2014

Message par Dolu le Dim 9 Fév - 23:48

Un week-end blanc pour les Français

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
David Poisson n'a pas brillé en descente dimanche


La délégation tricolore attend toujours sa première médaille après deux journées de déceptions à Sotchi.

Trente-neuf médailles déjà distribuées. Et aucune dans l’escarcelle de la délégation française. S’il est prématuré de réviser à la baisse les ambitions annoncées avant le début des épreuves (faire mieux que le record de 11 médailles de 2002 et 2010), le premier week-end des Jeux de Sotchi n’a rien fait pour entretenir l’idée d’une dynamique positive. La disette, si elle venait à perdurer, risque même de faire peser une pression supplémentaire sur les épaules des Bleus qui vont maintenant entrer en lice. Retour sur deux premières journées frustrantes.

Première balle manquée pour Fourcade

Patron du biathlon mondial, dont il a remporté les deux dernières Coupes du monde, Martin Fourcade était attendu pour lancer la quinzaine bleue. Favori assumé («un statut que j’ai cherché»), le Catalan, quintuple champion du monde, est tombé sur un os samedi lors du sprint, victime d’un tir déficient (une balle ratée) et de la renaissance d’Ole Einar Bjoerndalen, champion olympique pour la 7e fois de sa carrière à 40 ans après deux ans sans victoire ! Seulement 6e, à 12 secondes de celui qui était déjà présent en 1994 à Lillehammer, Fourcade s’avouait frustré par ce départ manqué. «J’attendais mieux. Mais il reste cinq courses, il n’y a rien de dramatique», assure le Français qui aura l’occasion de prendre sa revanche dans la poursuite, ce lundi. Anaïs Bescond, chez les filles, n’est pas passée loin non plus du podium, terminant 5e du sprint avec, elle aussi, une cible ratée qui lui coûte sans doute une médaille.

Les descendeurs sur la pente raide

Le ski alpin français pensait avoir mangé son pain noir cet hiver avec les blessures, plus tôt dans la saison, de ses deux championnes du monde, Marion Rolland et Tessa Worley, ainsi privées de Jeux. Mais samedi, ce sont les garçons qui ont à leur tour été frappés par la malchance. Brice Roger (23 ans), qualifié la veille pour la descente, s’est rompu les ligaments du genou droit lors du dernier entraînement. JO terminés avant même d’avoir commencé… Sur une piste exigeante, aucun des quatre Français engagés n’était favori de l’épreuve reine. Le souvenir de Jean-Luc Crétier et Antoine Dénériaz, champions olympiques surprise en leur temps (1998 et 2006), avait cependant fait naître ces derniers jours une lueur d’espoir dans les rangs tricolores.

Mais ni David Poisson (16e), ni Adrien Théaux (18e), ni Guillermo Fayed (26e), et encore moins Johan Clarey, sorti avant le premier temps intermédiaire, n’ont été en mesure de se mêler la lutte pour la victoire, revenue à l’Autrichien Matthias Mayer, plus fort que les favoris Bode Miller et Aksel Lund Svindal. Un blessé déjà hors-JO, une première course ratée, la quinzaine démarre mal pour l’alpin, qui était rentré bredouille de Vancouver il y a quatre ans. «Ça ne sert à rien de paniquer. C’était la première course, ça ne nous a pas souri, c’est tout», dédramatise Théaux. «Ça commence à être pesant», soupire en revanche Jean-Luc Crétier, le champion olympique de Nagano.

Les larmes de Perrine Laffont

Dans les autres épreuves, les fondeurs Jean-Marc Gaillard et Maurice Manificat auront été les plus proches du podium. Longtemps dans le groupe de tête, les deux Français ont finalement échoué aux 6e et 9e rangs du skiathlon dimanche. «Sans regret», pour Manificat. «Avec le sentiment du devoir accompli», pour Gaillard. Un sentiment que ne partageait pas la jeune Perrine Laffont, 14e de la finale des bosses et qui n’a pu retenir ses larmes samedi dans la nuit du Parc Extrême de Rosa Khoutor. À 15 ans, la benjamine des Bleus peut se consoler en se disant que l’avenir lui appartient. «On va travailler pour les prochains Jeux», annonce-t-elle déjà.

La France attendra également 2018 pour briller en patinage par équipes, où Florent Amodio, Morgan Ciprès et Vanessa James, Maé-Bérénice Meité et le duo Nathalie Péchalat-Fabian Bourzat ont échoué aux portes de la finale pour un point. Quand ça ne veut pas… Nouvelle preuve avec le forfait de Guilbaut Colas, blessé dimanche à l’entraînement et privé de bosses ce lundi.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 39
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de Sotchi 2014

Message par cap de xai 66 le Lun 10 Fév - 21:51

Réglé : médaille d'or pour la poursuite 12kms !!
avatar
cap de xai 66

Joker dingo


Joker dingo

Messages : 2253
Age : 42
Localisation : Le Nord du Sud

http://www.capdexai66.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de Sotchi 2014

Message par Dolu le Jeu 13 Fév - 21:30

Le Français Martin Fourcade décroche un deuxième titre olympique en biathlon sur 20 km. C'est le premier doublé olympique depuis Jean-Claude Killy en 1968 à Grenoble.

Il a devancé l'Allemand Erik Lesser, 2e, et le Russe Evgeniy Garanichev, 3e.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 39
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de Sotchi 2014

Message par Dolu le Dim 16 Fév - 17:43

Snowboardcross féminin. Chloé Trespeuch médaillée de bronze

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Chloé Trespeuch a décroché une médaille de bronze un peu heureuse


La Française Chloé Trespeuch a décroché la médaille de bronze en snowboardcross, ce dimanche matin à Sotchi.

Une médaille de bronze presque inattendue pour Chloé Trespeuch. La Française a décroché le troisième métal après une chute collective en fin de parcours, alors que l'Alpine était dernière avant l'ultime bosse.

Eva Samkova remporte en solitaire la médaille d'or, la Canadienne Dominique Maltais s'adjugeant la médaille d'argent.

Native de Bourg-Saint-Maurice (Alpes), Chloé Trespeuch partage sa vie entre la Savoie chez sa mère, et la Vendée chez son père, qui réside à Saint-Jean-de-Monts.


Chloé Trespeuch : quelques repères

Date de naissance : 13 avril 1994.

Lieu de naissance : Bourg-Saint-Maurice (Savoie).

1,76 m, 63 kg.


Palmarès :

Jeux Olympiques: 3e (2014)

Championnats du monde: 4e (2013)

Championnats du monde juniors: 2e (2011, 2013)

Aucun podium en Coupe du monde


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 39
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de Sotchi 2014

Message par Dolu le Dim 16 Fév - 17:46

Les relayeurs français de ski de fond en bronze

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ivan Perrillat Boiteux a conservé l'avance acquise par ses coéquipiers pour franchir la ligne d'arrivée en 3e position


Jean-Marc Gaillard, Maurice Manificat, Robin Duvillard et Ivan Perrillat Boiteux ont décroché le bronze en relais, derrière la Suède et la Russie. C'est la sixième médaille française à Sotchi.

Jean-Marc Gaillard, Maurice Manificat, Robin Duvillard et Ivan Perrillat Boiteux ont apporté à la France sa première médaille en ski de fond depuis l’argent de Roddy Darragon lors du sprint des Jeux de Turin en 2006. Une médaille de bronze largement méritée dans une course survolée par la Suède. Les Français ont livré une course pleine de courage, d’abnégation et d’intelligence tactique. Alors que les Norvégiens (4e) ont une fois de plus connu d’énormes problèmes de glisse et sans doute aussi de préparation (faisant dire à Raphaël Poirée que, ce dimanche soir, il ne faudrait pas compter sur les Norvégiens lors de la mass start du biathlon), les tricolores tout de blanc vêtus ont joué placé et la tactique leur a réussi.

La 100e médaille française aux Jeux d'hiver

Toujours installé dans le quatuor de tête, les Français ont su prendre la bonne roue quand le podium s’est joué. Alors que le Suédois Johan Olsson était déjà loin devant, Robin Duvillard a limité la casse dans le troisième relais face aux efforts du  Russe Alexander Legkov (4’’3 de retard au moment de transmettre le dernier relais) pour lancer sur de bonnes bases Ivan Perrillat Boiteux. Ce dernier a d’entrée effectué un gros effort pour revenir rapidement sur le Russe Maxim Vylegzhanin, avec lequel il s’acharna ensuite à garder à distance respectable l’Italien David Hofer et le boss norvégien Petter Northug.

Sur les derniers hectomètres, alors qu’il n’y avait rien à faire face au Suédois Marcus Hellener (vainqueur avec 27’’3 d’avance), le Russe assura à son tour la deuxième place avec 4’’6 d’avance, mais l’essentiel pour les Tricolores était de ramener une médaille, la 100e médaille française aux JO d'hiver. La ligne à peine franchie, heureux mais exténué, Perrillat Boiteux pouvait s’effondrer au sol, ses coéquipiers venant se jeter sur lui pour célébrer ce grand bonheur. «Par équipe, on se transcende. C'est quelque chose de particulier. Ce que j'avais vécu à Vancouver j'avais pas envie de le revivre, expliquait Maurice Manificat. La Norvège était dans le dur, ça s'est bien goupillé. Je suis vidé. C'est tellement fabuleux. C'est un immense bonheur pour l'équipe, le staff, ça fait huit ans qu'on attendait ça».


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 39
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de Sotchi 2014

Message par Dolu le Dim 16 Fév - 17:48

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 39
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de Sotchi 2014

Message par Dolu le Dim 16 Fév - 17:51

La bourde du DTN

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ewen Fernandez ne participera pas au 10 000m : la Fédération Française a oublié de l'inscrire


Ewen Fernandez vient d'apprendre qu'il ne courrait pas le 10 000 mètres mardi, à Sotchi : la Fédération Française des Sports de Glace a oublié de l'inscrire.

Il a le sourire crispé, cherche ses mots. «Je ne voudrais pas être vulgaire», dit Ewen Fernandez. Pourtant, sa déception est énorme. «Je viens d’apprendre par mon coach (le Néerlandais Bart Veldkamp) que je ne peux pas courir le 10 000m mardi. La fédé a oublié de m’inscrire dans les pré-listes de janvier, ou ici, je ne sais pas exactement. C’est malheureux parce que j’avais rempli les critères de temps. Je suis dégoutté.» Décidément, les Jeux olympiques semblent à l’image de la saison vécue par les trois galériens du patinage de vitesse français.

Du fait de la maladie d’Alexis Contin (hyperthyroïdie), Ewen Fernandez avait été autorisé à disputer le 1500m samedi ; sur le même principe, ayant réalisé les temps requis par l’ISU, la fédération internationale, il pouvait remplacer son compatriote sur le 10 000. Au lieu de ça, il n’y aura aucun Français au départ. «Je m’étais préparé mentalement à le faire. Mon coach espérait que j’aille chercher une performance, un top 12 peut-être, ajoute Fernandez. Il a contrôlé les listes et n’a pas vu mon nom. Je trouve ça lamentable qu’une fédération puisse oublier une inscription dans le cadre des Jeux.»

Le DTN mis en cause

Puisque la France n’a accrédité personne pour accompagner les pistards, c’est le DTN, Xavier Sendra, qui a décidé d’endosser le rôle exigeant de team leader. C’est lui qui devait effectuer ses tâches administratives. «Je ne veux pas croire que c’est intentionnel, plutôt que c’est une méconnaissance de notre sport. Ils disent qu’ils savent tout, mais ils ne savent rien, constate Fernandez. Avant les Jeux, il a fallu déjà tout leur expliquer, que si Alexis ne courait pas, il ne fallait pas oublier de m’inscrire parce que je rentrais dans les critères. Je pense que c’est un simple oubli, une bêtise.»


Le jeune homme est lancé, retrace sa saison et ce qu’il a pu entendre de sa fédération de tutelle. «On essaie d’être professionnel pour performer. Et ce n’est pas si mal vu la galère. Dire que je coûte 60000 euros (à la fédé), alors que je paie ma préparation, je ne l’ai pas accepté. Dire que j’ai refusé un contrat de 25000 dollars... Mais je n’en ai jamais eu connaissance, je n’ai jamais reçu de mail avec une telle offre.» Pour autant, Ewen Fernandez refuse de baisser les bras. Du moins, d’ici la poursuite par équipe qu’il entend disputer avec Contin et Benjamin Macé. Ensuite ? ,«Au fond je voudrais continuer. Mais avec la politique actuelle ce n’est pas possible. Ce n’est pas leur projet. Ils préfèrent nous couper l’herbe sous le pied plutôt que nous voir réussir», considère-t-il avec fatalisme.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 39
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de Sotchi 2014

Message par Dolu le Mar 18 Fév - 9:27

Snowboardcross - Vaultier, un miraculé en or

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Pierre Vaultier exulte à l'arrivée


Un mois et demi après une grave blessure au genou, Pierre Vaultier est devenu champion olympique de snowboardcross mardi. Paul-Henri De Le Rue est quatrième.

Sa participation aux JO tenait déjà du miracle alors que dire après cette médaille d’or ? Pierre Vaultier avait tenté un pari fou, insensé, en refusant de se faire opérer du genou droit malgré une rupture du ligament croisé antérieur fin décembre. Lui-même reconnaissait qu’il risquait sa santé, qu’il pouvait quitter la Russie avec une « sur blessure », un peu comme Lindsey Vonn qui a essayé de précipiter son retour. Mais Vaultier, équipé d’une attelle, a été plus fort que la douleur, plus fort que ses adversaires. Directement lancé en huitièmes de finale après l’annulation des qualifications, il a dominé tous ses runs (huitième, quart de finale, demi-finale) alors que les chutes éliminaient certains favoris comme l’Italien Omar Visintin (leader de la Coupe du monde). La finale a offert un duel intense avec le Russe Olyunin mais toujours stable, toujours placé à l’avant du peloton, Vaultier a passé la ligne en première position pour décrocher l’or.

Paul Henri De Le Rue tout près du bronze

L’histoire de Pierre Vaultier (26 ans) est d’autant plus forte que ce miracle olympique vient refermer la parenthèse douloureuse ouverte à Vancouver. A l’époque, il était un colosse qui dominait sans partage la Coupe du monde et il semblait indéboulonnable. Rattrapé par la pression le jour J, il avait été éliminé dès les demi-finales, laissant l’inattendu Tony Ramoin aller chercher la médaille de bronze. Depuis, il avait eu son quota de blessures, comme cette cheville brisée le jour où il avait gagné son troisième globe de cristal (2012). Mais sa dernière blessure a indirectement été une chance. Sans pression, sans attente, Vaultier a ridé comme jamais dans un grand événément. La légende aurait été encore plus belle si Paul-Henri De Le Rue, dans le coma il y a un mois après un accident en course, n’avait pas échoué à la quatrième place. La participation à la finale du médaillé de Turin est déjà incroyable. Alors on comprend que Pierre Vaultier s’est longtemps tenu la tête dans les mains pour réaliser son exploit.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 39
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Fourcade, l'argent au finish

Message par Dolu le Mar 18 Fév - 15:40

Fourcade, l'argent au finish

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Martin Fourcade a été battu de quelques centimètres par Svendsen


Après ses titres en poursuite et en individuel, Martin Fourcade doit se contenter de l'argent sur la mass start. Il a été devancé par le Norvégien Svendsen à la photo finish.

Il en rêvait, la France entière l'attendait, mais Martin Fourcade ne réussira pas un triplé cette année aux Jeux de Sotchi. Du moins, pas dans les épreuves individuelles. Déjà sacré en poursuite et sur 20 km, le leader de la Coupe du monde et grand favori en est pourtant passé si près... Devancé in extremis à l'arrivée de la mass start par son grand rival, le Norvégien Emil Svendsen, Fourcade a bien espéré pendant quelques instants que la roue tourne à nouveau en sa faveur. Au terme d'un sprint mémorable et quelques minutes d'attente, les deux hommes ont été départagés à la photo finish, alors qu'ils avaient terminé la course exactement dans le même temps (42'29"1). Même s'il a jeté son ski sur la ligne, le Français n'a pas toutefois réussi à passer devant celui de Svendsen. Pour quelques centimètres, il doit donc se contenter de l'argent.

Initialement prévue dimanche, puis repoussé à lundi, c'est finalement après deux nouveaux reports dans la matinée que le départ de cette ultime course avant les relais a été donné, sous de fortes chutes de neige. Souffrant des ischio-jambiers et d'un début de sinusite, lé héros tricolore de ces JO est d'abord apparu fébrile lors des premières minutes sur la piste. Sa première balle manquée au premier tir couché ne l'a sans doute pas aidé à se rassurer. Mais peu à peu quand même, la machine s'est ensuite mise en route. Sorti 23e à 0"36 du leader après cette erreur, l'unique qu'il commettra, Fourcade a ensuite rattrapé son retard sur les skis.

Il n'égalera pas Jean-Claude Killy

Seizième après le deuxième tir à 0"32 de Svendsen, déjà devant, puis troisième à 12"7 après le troisième tir, il a pris les commandes de la course à l'issue du quatrième après avoir à nouveau fait mouche. Accompagné par le Norvégien et le Tchèque Ondrej Moravec, qui prendra plus tard la médaille de bronze en profitant des quatre erreurs de Björndalen au dernier passage devant les cibles, le Français a entré dans le stadium en tête. A ce moment-là, on l'imaginait mal laisser échapper la victoire. Sauf que Svendsen est un malin et l'a doublé rapidement à l'intérieur dans l'un des derniers virages. Contraint de faire l'effort pour revenir dans l'ultime ligne droite, Fourcade a tout donné. Mais pas assez. Il n'égalera donc pas Jean-Claude Killy, qui reste à ce jour le seul athlète français à avoir remporté trois titres inviduels aux JO d'hiver, en 1968 à Grenoble.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 39
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de Sotchi 2014

Message par Dolu le Mar 18 Fév - 15:42

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 39
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de Sotchi 2014

Message par Dolu le Mar 18 Fév - 21:27

Rolland en bronze

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Kevin Rolland a décroché le bronze en halfpipe


Kevin Rolland voulait un podium en halfpipe, c'est chose faite. Si l'argent semblait possible après le premier run, le Français se contente finalement du bronze.

Depuis que sa discipline a été intégrée au programme olympique en 2011, Kevin Rolland (24 ans) n'avait qu'une obsession : monter sur le premier podium de l'histoire en ski halfpipe. Grâce à une note de 88,60 points obtenue lors du premier run de la finale, le Français a atteint son but, ce mardi. Présenté comme un candidat au titre, il a dû toutefois se contenter de la médaille de bronze, l'or revenant à l'Américain David Wise (92,00), grand favori et récent vainqueur des X-Games, et l'argent au Canadien Mike Riddle, toujours très à l'aise par gros temps. Après son premier passage, le champion du monde en 2009 occupait pourtant la deuxième place provisoire. Mais tandis qu'il se réceptionnait mal à la toute fin de son deuxième programme, ne parvenant pas ainsi à améliorer sa note, Riddle sortait une manche quasi parfaite pour lui subtiliser la deuxième place.

Disputée dans des conditions dantesques, sous de fortes chutes de neige, l'épreuve n'a pas permis aux meilleurs spécialistes de réaliser leurs figures les plus spectaculaires. La neige fraîche et collante présente en surface sur le tube les a empêchés de prendre beaucoup de vitesse. Parti aussi en plein brouillard pour son deuxième run, Rolland a par exemple été contraint de limiter la difficulté de ses sauts, pour ne pas risquer une chute, qui aurait été rédhibitoire. Ses compatriotes Benoît Valentin et Thomas Krief n'ont pas été aussi prudents. Egalement présents en finale, ils ont tous deux soit commis des erreurs pour le premier, soit valdingué pour le second, les laissant aux dixième et onzième places.

Il voulait réussir sa figure fétiche

Devant une belle colonie tricolore venue encourager ses acrobates, Rolland, gourmand et surtout rassuré par sa position confortable, a néanmoins tout tenté après son premier run «assez safe». Voulant absolument réussir sa figure fétiche, un switch double cork, le petit gars de La Plagne l'a engagée alors qu'il n'avait rien à perdre. Sans parvenir à la finir totalement. Cinq concurrents restaient alors à passer. L'angoisse a commencé pour le Français. Mais l'attente prit fin quand Justin Dorey, le dernier à pouvoir l'éjecter du podium, partit à la faute. Rolland pouvait alors se jeter dans les bras de ses proches et savourer.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 39
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de Sotchi 2014

Message par Dolu le Mer 19 Fév - 13:10

Géants, ces Français

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Steve Missillier a sorti une excellente deuxième manche pour décrocher l'argent


Derrière la terreur Ted Ligety, les Français ont remporté deux médailles en géant : l'argent pour Steve Missillier, le bronze pour Alexis Pinturault, mercredi à Sotchi.

La France, meilleure nation du géant, ce n’est pas seulement une incantation pour se rassurer après les semaines difficiles en vitesse : le groupe d’entraînement de David Chastan a placé deux skieurs sur le podium olympique mercredi à Vancouver, derrière l’intouchable Ted Ligety (à 0’’48), qui remporte le seul trophée qui manquait à son palmarès. Steve Missillier, qui n’était jamais monté sur un podium de Coupe du monde dans la spécialité, a enfin concrétisé en médaille l’incroyable talent que ses entraîneurs et coéquipiers observaient.

Dixième (à 1’’50) de la première manche où une vingtaine de skieurs restaient encore en lice pour une breloque, le skieur du Grand-Bornand a fait la différence sur le deuxième tracé, plus piégeux avec ses portes cachées et sa neige qui se dérobait sous les pieds. Intelligent, fluide, Missillier a réalisé le meilleur chrono et est resté en tête jusqu’au passage de Ted Ligety. De la fameuse génération 1984 (Mermillod-Blondin, Théaux, Grange), il était le plus discret dans les palmarès, trop gentil peut-être dans son approche, mais c’est lui qui s’offre la première médaille aux JO.

La médaille de bronze d’Alexis Pinturault était plus attendue : elle servira de libération pour le skieur de 22 ans, intronisé leader de l’équipe de France depuis l’hiver dernier. Après son ratage du super-combiné (sortie en slalom), le blondinet de Courchevel a réussi son coup : 6e chrono sur le premier tracé (1’’36) sans grosse erreur et une deuxième manche plus engagée qui lui a permis de distancer Marcel Hirscher, de dépasser Thomas Fanara (piégé dans un petit mur), Mayer, Simoncelli et Bank pour sauter sur le podium.

Sous pression à Rosa Khutor, au point de rester dans sa bulle entre les deux manches sans s’arrêter face aux journalistes, Pinturault décroche une médaille (3e à 0’’64) qui salue son haut niveau et sa régularité dans la discipline (3 podiums en six courses cet hiver). Elle pourrait le transformer en dynamite sur le slalom samedi. Ces deux médailles sont les premières pour le ski alpin français lors de ces JO, les premières depuis 2006 même et l’argent de Joël Chenal, en géant. Une spécialité nationale, on dit.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 39
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de Sotchi 2014

Message par whitespirit le Mer 19 Fév - 16:12

on est loin de JC Killy...
avatar
whitespirit

Joker dingo


Joker dingo

Messages : 2786
Age : 58
Localisation : entre les catalans et les basques

http://www.skisylvio.com/filmwhitespirit/

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de Sotchi 2014

Message par Dolu le Mer 19 Fév - 16:38

Nan, Martin Fourcade était à un centimètre de Jean Claude Killy
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 39
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de Sotchi 2014

Message par whitespirit le Mer 19 Fév - 16:41

je parlais pas du temps mis: il est clair que les chronos sont meilleurs de nos jours.
Je parlais du mental
avatar
whitespirit

Joker dingo


Joker dingo

Messages : 2786
Age : 58
Localisation : entre les catalans et les basques

http://www.skisylvio.com/filmwhitespirit/

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de Sotchi 2014

Message par ptitvoue le Mer 19 Fév - 17:01

et ludo te parlait du centimetre qui a empeché fourcade de décrocher l'or pour la 3 eme fois dans les meme jo Wink
avatar
ptitvoue

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 3346
Age : 36
Localisation : Dtc

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de Sotchi 2014

Message par Dolu le Mer 19 Fév - 17:06

Exactement, s'il y en a un qui a un mental extraordinaire et exemplaire c'est Martin Fourcade.

Et que dire de nos 2 snowboarder d'hier ? Un qui gagne l'or après s'être pété les croisés il y a 2 mois et qui court avec une attelle, et l'autre, 4ème, qui était dans le coma il y a mois suite à une chute.

C'est pas du mental ça ?
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 39
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de Sotchi 2014

Message par whitespirit le Mer 19 Fév - 17:13

ok ok les gars, je discute pas  Mr Green 
en plus je parlais du bi et non pas du biathlon ni du snowboard...
avatar
whitespirit

Joker dingo


Joker dingo

Messages : 2786
Age : 58
Localisation : entre les catalans et les basques

http://www.skisylvio.com/filmwhitespirit/

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de Sotchi 2014

Message par Dolu le Mer 19 Fév - 17:17

Juste pour rappel, Killy avait 25 ans quand il a remporté 3 médailles.

Nos 2 petits d'aujourd'hui n'ont que 21 et 22 ans, ils vont donc encore progressé.
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 39
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de Sotchi 2014

Message par Dolu le Mer 19 Fév - 18:49

Bjoerndalen au sommet

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ole Einar Bjoerndalen a été impérial lors du relais mixte


En remportant le relais mixte avec la Norvège ce mercredi, Ole Einar Bjoerndalen devient, à 40 ans, l'athlète le plus titré de l'histoire des JO d'hiver. Avec désormais 13 médailles, dont 8 en or, il dépasse son aîné Bjorn Daehlie et inscrit son nom dans la légende olympique.

L'histoire retiendra que c'est au terme du premier relais mixte de l'histoire des Jeux d'hiver qu'Ole Einar Bjoerndalen est définitivement entré dans la légende. Le roi de la neige, c'est lui, n'en jetons plus. N'en doutons plus. Depuis ses débuts professionnels en 1993, il y a déjà 21 ans, le Norvégien a véritablement révolutionné son sport. Avec lui, le biathlon est passé dans une autre ère, en même temps que son aura de champion a dépassé la simple sphère sportive. En dépassant son aîné Bjorn Daehlie, fondeur d'exception, Bjoerndalen s'assure une place de choix au panthéon du sport.

Avec désormais 8 médailles d'or, Ole Einar Bjoerndalen rejoint Bjorn Daehlie au rang d'athlète le plus titré aux Jeux d'hiver. Mais sur le total de breloques obtenues, «OEB» est désormais seul en tête.

Des médailles à cheval sur cinq Jeux

Après une première apparition à la grand-messe hivernale en 1994, à Lillehammer, Ole Einar Bjoerndalen arrive à Nagano, quatre ans plus tard, fort de son statut de leader de la Coupe du monde. Au Japon, il décroche l'or sur le sprint, sa première médaille olympique.

Comme la fondeuse soviétique Raisa Smetanina, la patineuse de vitesse Claudia Pechstein et les biathlètes Uschi Disl et Ricco Gross, Ole Einar Bjoerndalen a construit sa collection de médailles lors de cinq Jeux d'hiver différents.

Le quatrième tous Jeux confondus

Bjoerndalen soutient la comparaison si l'on considère l'ensemble des Jeux olympiques, hiver et été confondus. Le Norvégien affiche le quatrième meilleur total, à distance respectable de l'intouchable Michael Phelps, 22 médailles.

Avec Poirée, un duel historique

Poirée-Bjoerndalen, c'est l'équivalent en tennis d'un Nadal-Federer, Agassi-Sampras ou Lendl-McEnroe. Les deux plus grand rivaux de l'histoire du biathlon se sont toujours respectés, sans s'épargner sur la piste. Si le Français n'a jamais été titré aux Jeux, c'est en grande partie à cause du Norvégien, comme lors de la poursuite de Salt Lake City, en 2002.

Le 18 février 2006, à Turin, Vincent Defrasne est au coude-à-coude avec Ole Einar Bjoerndalen dans le final de la poursuite. Dans la dernière ligne droite, le Doubiste prend le dessus sur «OEB» et s'offre son jour de gloire.  

Avec Martin Fourcade, Ole Einar Bjoerndalen a trouvé un nouvel adversaire à sa mesure. Le Norvégien a beau avoir quinze ans de plus que le Pyrénéen, il lui arrive encore de prendre le dessus sur le Tricolore.

«OEB» EN CHIFFRES :

168 Le nombre de podiums du Norvégien en Coupe du monde

93 Ses victoires en Coupe du monde, de 1993 à 2014.

19 Le nombre de titres mondiaux, décrochés entre 1998 et 2013.

6 Comme les grand Globes de cristal ( classement général de la Coupe du monde ) au palmarès du Norvégien


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 39
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de Sotchi 2014

Message par Dolu le Mer 19 Fév - 18:54

JO/Snowboard: Vic Wild en or, sa femme en bronze en slalom géant parallèle

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Américain d'origine, Vic Wild offre une médaille d'or à la Russie en slalom géant de snowboard


Le snowboardeur russe d'origine américaine Vic Wild est devenu mercredi champion olympique de slalom géant parallèle alors que son épouse Alena Zavarina a enlevé la médaille de bronze d'une épreuve remportée par la Suissesse Patrizia Kummer.

Wild, 27 ans, a offert à son nouveau pays son tout premier titre olympique de snowboard en dominant en finale Nevin Galmarini, qui aurait pu donner à la Suisse un beau doublé quelques minutes après la victoire en finale de Kummer face à la Japonaise Tomoka Takeuchi, la 50e médaille d'or de la Suisse aux jeux Olympiques d'hiver.

Le natif de l'Etat du Washington a quitté les Etats-Unis en 2011, car il n'avait pas d'aide pour pratiquer sa discipline dans ce pays et qu'il voulait suivre Zavarina en Russie.

"La Russie m'a donné l'occasion de gagner une médaille olympique. Si j'étais resté aux Etats-Unis, je ferai un boulot médiocre", a déclaré Vic. Je n'ai pas choisi la facilité en allant en Russie."

"Vic a dû changer de vie, de nationalité, s'adapter à la mentalité russe, faire preuve de souplesse, a indiqué son épouse. Il mérite ce qui lui arrive."

"Parfois ce n'est pas facile quand l'un de nous a un bon résultat et l'autre pas, a ajouté Wild. Là, on est tous les deux ravis. C'est trop beau pour être vrai."

- Pas le jour de Dufour -

Wild et Zavarina ne sont pas le premier couple marié à monter sur le podium de la même épreuve olympique.

En 2002, Raphaël Poirée avait décroché la médaille de bronze du relais de biathlon avec la France et sa femme Liv Grete Poirée l'argent avec la Norvège mais ces épreuves n'avaient pas eu lieu le même jour.

Dans cette épreuve par élimination directe, où les concurrents s'affrontent en un contre un et en deux manches dans un tracé parallèle, de nombreux favoris sont allés au tapis prématurément, surpris par la piste glacée.

Les deux champions olympiques en titre --la Néerlandaise Nicolien Sauerbreij et le Canadien JJ Anderson-- ainsi que les deux médaillés d'argent de Vancouver (la Russe Ekaterina Ilyukhina et l'Autrichien Benjamin Karl) n'ont ainsi pas passé le cap des 8e de finale.

"Il y a deux types de rideurs dans notre sport, les +carveurs+ et ceux qui passent plus en force et très peu de carveurs ont franchi les 8e de finale, ce n'était pas notre jour", a analysé Sylvain Dufour, qui a été éliminé par Wild à ce stade, après des qualifications ratées.

Le Vosgien de 31 ans se tourne vers le slalom parallèle, samedi, une nouvelle épreuve au programme olympique dont il est un spécialiste.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 39
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de Sotchi 2014

Message par Dolu le Mer 19 Fév - 18:54

Bien fait pour les ricains ! A force de ne pas croire en lui, ils ont perdu une médaille d'or Twisted Evil
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 39
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de Sotchi 2014

Message par Vinyle le Mer 19 Fév - 20:00

Et toc  Exclamation 
avatar
Vinyle

Joker dingo


Joker dingo

Messages : 1896
Age : 51
Localisation : Là ou il y les émeteurs télé

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de Sotchi 2014

Message par Dolu le Jeu 20 Fév - 13:56

L'incroyable triplé français

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jean-Frédéric Chapuis (dossard vert) a remporté l'or olympique devant Nicolas Bovolenta (en bleu) et Jonathan Midol (en jaune).


L'équipe de France a placé trois hommes sur le podium olympique du skicross : Jean-Frédéric Chapuis a remporté l'or devant Arnaud Bovolenta et Jonathan Midol.

On ne sait plus si le skicross est une discipline individuelle ou un sport collectif à l’issue de l’incroyable journée de compétition au parc extrême de Rosa Khutor. A l’image des Néerlandais en patinage de vitesse, les Français ont fait main basse sur la course : 4 skieurs sur 32 au départs, 3 en demi-finales, 3 en finale, 3 sur le podium. C’est la première fois dans l’histoire olympique hivernale que l’équipe de France réalise un tel triplé. Dans un sport où les contacts et les chutes renversent facilement la hiérarchie, Jean-Frédéric Chapuis, le champion olympique, Arnaud Bovolenta (argent) et Jonathan Midol (bronze) ont annihilé tout aléa.

En finale, ils étaient trois contre le Canadien Brady Leman. «Ils vont s’occuper de lui. Le tasser un peu s’il prend un mauvais départ», annonçait leur pote Jonas Devouassoux, en rigolant dans sa barbe fournie. Le plan s’est déroulé sans accroc, dans un rêve de l’entraîneur Michel Lucatelli. Jean-Frédéric Chapuis, très bon partant, a vite pris les devants même si Bovolenta a occupé la tête pendant quelques secondes. Derrière, Leman essayait de s’extraire de l’emprise des skieurs à la combinaison blanche mais il finissait le nez dans la neige. Les Français n’avaient même plus à prendre de risques sur ce dernier saut énorme (plus de 52 mètres en qualifications) : à l’arrivée, le Franco-Suisse Jean-Frédéric Chapuis, à même pas 25 ans, est champion olympique. Une récompense logique pour ce skieur aux portes d’une carrière en Coupe du monde en alpin, un an après son titre de champion du monde.

Derrière, Bovolenta, un skieur au physique de rugbyman (1,70 m pour 92 kg) décroche l’argent alors qu’il n’était jamais rentré en finale en Coupe du monde. Jonathan Midol, a fini la finale sur les fesses mais - après avoir couru toutes ses séries avec Chapuis - il met la main sur le bronze. Artiste du groupe, il était l'outsider du quatuor qui a su se faufiler, doubler pour offrir un triplé inédit. L’équipe de France explose grâce à eux son record de médailles aux JO d’hiver (14). Vivement la course des femmes vendredi.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 39
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de Sotchi 2014

Message par ptitvoue le Jeu 20 Fév - 14:18

ah , ben ca c est fait ^^

 :numerouno: :numerodos: :numerotres: 
avatar
ptitvoue

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 3346
Age : 36
Localisation : Dtc

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de Sotchi 2014

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum