PARTENAIRES


Malade, un Français sur deux ne va pas chez le médecin

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Malade, un Français sur deux ne va pas chez le médecin

Message par cap de xai 66 le Sam 5 Avr - 22:14

whitespirit a écrit:
ptitvoue a écrit:
je ne peux donc pas parler d'une accusation d'inflation de la part des mutuelles , c'est pourquoi je ne suis pas intervenu la dessus ... par contre depuis 2007 je ne cesse d'entendre que les opticiens font de grosses marges , il n'est donc pas question d'inflation mais de prix élevés à la base .

si j achete un truc 1 euro , et que je le revend 10 , je peux ne pas augmenter mes tarifs ou peu pendant longtemps car j 'ai deja une marge énorme ...

voila ...pfff ....
tu ne cesses d'entendre ? Et tu penses que c'est une source sûre, ça ?!! Et c'est la dessus que tu te bases ?

C'est ça le problème que j'évoquais: on a une sale image, nous spécialement, alors que la plupart des autres commerçants et artisans font bien pire et là personne ne dit rien ! (va un peu voir au sentier combien les marchands de fringues les achètent et à combien on les retrouve dans leurs magasins !!! là c'est carrément des coef de 20 !). question main d’œuvre c'est pareil: un garagiste a une main d'oeuvre bien plus élevée que la notre et toute heure commencée est dûe. Vois-tu si l'on pratiquait les prix en calculant comme font les autres, là vous pourriez trouver qu'on vend cher !!!!
Je précise que je ne suis pas jaloux des autres: ce n'est pas ma manière de bosser, c'est tout: je me sentirais mal si je faisais comme eux. Bon par contre, qu'on vienne me faire des remarques alors que je m'applique justement à être honnête, ça, ça m'horripile ! logique, non ?

Autrement, il y a un joyeux mélange qui est fait par nos amis les journalistes entre la marge brute et la marge nette: la marge brute, c'est ce qui reste du prix de vente une fois qu'on a enlevé le prix d'achat du produit, la marge nette, c'est ce qui reste une fois qu'on a enlevé toutes les charges: électricité, eau, amortissement des machines, salaires et leurs charges, etc, bref tous les frais d'exploitation, et ce qui reste, c'est le bénéfice, sur lequel on est imposable (on en donne 1/3 à l'Etat).
Il se trouve que dans ma profession, nous avons besoin de machines qui coûtent la peau des fesses: pour te dire, la dernière que j'ai du changer parce que la précédente de 10 ans d'âge m'avait lâché, m'a coûté la bagatelle de 20 000 euros hors taxe, alors que c'est un modèle basique ! Et donc nos charges d'exploitation sont plus élevées que beaucoup d'autres commerçants, c'est comme ça. Au bout du compte, si j'achète mon produit 1 euros et que je le revends, comme tu dis, 10 €, il ne reste pas grand chose des 7.33 € de marge brute: 1/6 à peine. Calcule combien je dois en vendre pour tirer un smic... ça fait beaucoup à vendre, n'est-ce pas ? Or qui dit beaucoup de clients dit beaucoup d'activité et donc du personnel à prendre et des charges en plus (c'est pas mon cas: je préfère des produits de bonne qualité, une marge en % plus faible mais plus haute en valeur)

ptitvoue a écrit:
maintenant white sois honnete :

sur la monture ( et uniquement la monture ) où tu fais le plus de marge , combien l'achètes tu et combien la revends tu?

sur celle où tu en fais le moins , combien l'achètes tu ? et combien la revends tu?
OK
Pour ce qui est de mes prix de vente, je vais te répondre honnêtement: pour ma part, les montures chinoises les plus bas de gamme que j'achète 1€ pièce, je les revends avec un coef de 2 et main d'oeuvre de 15 € soit 17 €,  ça pète très vite, le vernis saute, les soudures se défont, bref c'est de la m... mais ça dépanne les gens désargentés (ça a beau ne pas être costaud, j'y passe autant de temps en main d'oeuvre que sur les autres; Le coef est bas parce c'est de la cochonnerie, et moi, j'aimerais pas qu'on me vende ça plus cher.)

Maintenant un peu plus costaud celles que j'achète 4 € pièce, je les fais généralement en 2ème paire à 1 euro (en fait la 2ème paire à 1 euro, à moi, elle me coûte entre 10 et 40 euros avec les verres, selon que c'est des progressifs ou pas. Tu me diras que je vends à perte et que c'est interdit ?  Oui et non: en fait les lunettes à 1 euro sont considérées comme une remise sur le total de la vente, et la législation tolère qu'on annonce 1 euro pour la 2ème paire. Y en a un qui sorti ça un jour (AA) et depuis ça fait jurisprudence.

Ensuite, pour les autres montures, je fais un coef entre 3 et 2 (car dégressif en montant en prix d'achat) sur le prix d'achat HT + une main d’œuvre de 15 euros (la main d’œuvre comprend entre autre ce qu'on appelle le rhabillage de la monture, ou si tu préfères, la remise en forme, la vérification des vis, des petites pièces, etc...)

Pourquoi baisser ainsi mes coeff en fonction du prix d'achat ? (je suis pas seul à le faire)
Il faut réaliser à une chose à laquelle on ne pense pas si on n'est pas dedans: la marge, on peut l'exprimer en % ou en valeur.
En général les banquiers et les médias parlent en %, mais dans la pratique, nous, on est plus intéressé par la valeur: en effet, la marge peut être élevée en % mais faible en valeur, c'est pourquoi sur un produit que j'achète 100 € si je baisse mon coef à 2, ma marge en % est plus faible, mais ma marge en valeur, elle, reste toujours plus élevée que sur un produit que j'achète 10 fois moins et que je vends avec un coef de 3.
Alors, bien sûr, en regardant les marges en %, on peut penser que les opticiens se gavent sur les produits qu'ils achètent pas chers, mais en fait, en valeur ça ne fait pas beaucoup, ou alors il faut en vendre des tonnes.
Qui plus est, si on en vend des tonnes, ça veut dire beaucoup de clients, donc obligé d'embaucher du personnel et donc plus de charges, mais combien faut en vendre pour rentabiliser un salaire ? Bref, le calcul montre que c'est pas très rentable d'agir ainsi, logique, non ? Ben cette logique, les gens ne veulent pas l'entendre...Toujours la mauvaise image, toujours les "je ne cesse d'entendre que que les opticiens font de grosses marges".
Le seul avantage des montures achetées pas chères, c'est que ça garnit les rayons et que ça immobilise pas trop de trésorerie.  Wink 


Ah au fait Dolu,  c'est vrai que t'a une mémoire sélective: pour le fait qu'ici je n'ai jamais reconnu avoir tort, c'est faux: je me rappelle d'une discussion sur le compte épargne temps où  j'ai fait mea culpa devant caribou. J' ai pas cherché plus loin mais y en a ptêt d'autres...Donc, ouf, je suis pas un monstre.  Wink


Tu vois quand tu te donnes la peine d'argumenter et de détailler, c'est clair et là, on comprend; pouce vert...

cap de xai 66

Joker dingo


Joker dingo

Messages : 2253

http://www.capdexai66.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Malade, un Français sur deux ne va pas chez le médecin

Message par whitespirit le Mar 8 Avr - 10:29

Merci Cap  Smile 

Dolu a écrit:
whitespirit a écrit:Dans une petite structure comme la mienne avec une rude concurrence, est-ce pareil ? Certes non.

Et encore une fois, tu es parano.

La problématique que tu présentes, parles des opticiens en général, pas toi et ton magasin spécifiquement.

Donc, à partir du moment où toute la profession est touchée, pourquoi les gens arrêteraient d'aller chez toi pour un autre ?

S'il considère que tu es un voleur, ton concurrent l'est tout autant à leurs yeux. Et comme c'est un besoin, les gens continueront à venir.

Je porte lunettes et lentilles, même si je pensais que les opticiens étaient digne de la mafia (ce qui n'est pas le cas je le rappelle), quel autre choix aurais-je d'aller chez eux malgré tout ?
il semble que tu n'aies pas lu le passage où je disais que de plus en plus de mutuelles forment des réseaux de pro basé sur des critères obscurs, puisqu'ils y font rentrer qui ils veulent, et que ce sont en premier de toutes façons (pour l'optique) des magasins qui leur appartiennent...il y en a partout. Maintenant, il y en a même comme uneo (mutuelle des gendarmes entre autre) qui incitent à acheter ses lunettes sur certains sites internet dont on  ne sait trop à qui ils appartiennent...puisque le gouvernement a autorisé récemment la vente des lunettes sur internet, sur des sites qui peuvent être basée à l'étranger (donc impôts non payés en France), avec des produits à traçabilité nulle, monté par des gens dont on ignore la formation, alors que paradoxalement ils viennent de nous obliger à suivre un stage de remise à niveau par an, "pour que le côté technique soit préservé et les consommateurs protégés". La logique des politiques...

Donc, tu vois, je ne suis pas fou (ou parano, puisque c'est le mot précis que tu as utilisé) quand j'affirme certaines choses: ça ne concerne pas que moi. Faut arrêter de penser que je me prends pour le nombril du monde: j'ai quand même un champ visuel plus large (normal àour un opticien, non ?  Wink  ) 

Je vais en arrêter là de mes argumentations, parce que comme je disais, il semblerait qu'on ne soit pas toujours sur la même longueur d'onde, puisque certains comme ptitvoue me répondent systématiquement à côté de ce dont je parle en cherchant à tout prix à défendre leurs mutuelles (il en vit, je peux comprendre son attitude: il défend sa croûte autant que je défends la mienne).

Il n'en reste pas moins que j'étais ce weekend avec une dizaine de personnes et qu'on a discuté de choses et d'autres et notamment de couverture santé: si 6 des personnes avec qui j'étais m'ont dit être persuadés (sans l'avoir calculé, hein ? c'est évident, il parait...) que sans mutuelle point de salut, les 4 restant m'ont dit ne pas avoir avoir de mutuelle car après calculs, ils avaient découvert ça ne valait vraiment pas le coup.
Dans ce lot, il y avait un homme de 57 ans, qui m'a précisé que ça faisait 30 ans qu'il n'avait plus de mutuelle, que sa femme par le passé avait eu une péridurale, qu'il avait 2 gosses ayant aujourd'hui plus de 20 ans, et ayant eu toutes les maladies infantiles classiques, y compris un lot de membres cassés et que, lui, venait subir une opération assez lourde à cœur ouvert, et bien il est toujours persuadé d'avoir raison de ne pas payer de mutuelle:"je m'y retrouve largement en mettant plutôt un peu d'argent de côté chaque mois". Lui me dit que le succès des mutuelles vient de ce qu'aujourd'hui les gens ont besoin d'être assistés et que ça va dans ce sens: la peur et l'assistance. Ça se défend, je trouve...

Vous me croyez si vous voulez, bien sûr, puisque vous n'étiez pas avec moi, mais enfin moi, j'ai calculé aussi et je sais ce que j'ai entendu de la part de ces gens, et je vois que nous sommes de plus en plus nombreux à le réaliser, ça me rassure.

Donc, sur ce sujet, quitte à vous paraître têtu, je ne changerais pas d'avis, mais vous, bien sûr, vous ferez ce que vous voudrez.  Wink 

Pour le reste, si ça vous intéresse, relisez donc bien tout ce que j'ai écrit, sans à priori,  et vous verrez bien que par exemple, je n'ai jamais dit que l'augmentation des cotisations était  injuste alors que les réponses de ptitvoue semblent le suggérer, mais par contre, je reproche la justification à leur clients de certaines mutuelles comme quoi c'est la faute de l'augmentation inflationniste des prix des opticiens (et les courbes se voulaient uniquement prouver la fausseté de cette affirmation) et si je ne vous produis pas de document en preuve, c'est  que vu qu'il y aura peut-être une procédure judiciaire en vue, on nous a dit de ne pas citer de nom précis.
Bref, c'est là le discours de requins sans sentiments, qui sont près à saccager une profession pour leur profit, et qui ne se donnent même pas la peine de bien savoir en quoi consiste ce métier et les produits proposés: on voit bien ce que les gens qui travaillent pour eux savent là-dessus et n'ont de toutes façons rien envie de savoir (je vous incite quand même à ne pas faire comme ptitvoue et donc à regarder la vidéo qui est un reportage télévisé sur une usine française de lunettes: ça donne une petite idée de la complexité du produit de base.)

Quand au but de ces organismes en faisant courir ces faux bruits, je vous l'ai expliqué plus haut. Heureusement toutes ne le font pas, mais il se trouve que celle incriminée est quand même une des plus grosses, et quand on sait que l'Etat est leur débiteur, on se doute que les discussions de lois qui ont lieu actuellement trouvent leur fond là et devinez, au hasard, qui cela va avantager ?
Déjà une loi est passée comme quoi les mutuelles qui le souhaitent ont le droit de moins rembourser si leur cotisant va dans un magasin de son choix qui n'est pas référencé par eux. Le début d'une dictature...
On a qu'à se faire référencer, me direz-vous ? aha plus facile à dire qu'à faire: c'est eux qui choisissent qui ils veulent, pas l'inverse !

Maintenant, ils sont en train de discuter une loi comme quoi le propriétaire du magasin d'optique qui, jusqu'à présent devait absolument être un opticien diplômé, pourrait à présent être n'importe qui...ça ne vous parait pas être une coïncidence étrange ? Nous si. D'ici à ce que ça fasse pareil pour les pharmaciens, il n'y a pas loin. Je vous le dis ils veulent la main mise sur tout. C''est assez logique: vous cotisez et vous allez ensuite faire vos soins ou acheter vos produits dans des endroits qui leur appartiennent: c'est 100% bénef pour eux: l'argent des cotisations ne sort jamais de chez eux ! Des requins, je vous dis !

Sur ce, je clos le chapitre pour ma part.  Wink

Vous pouvez si vous le souhaitez, signer cette pétition: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
whitespirit

Joker dingo


Joker dingo

Messages : 2786
Age : 58
Localisation : entre les catalans et les basques

http://www.skisylvio.com/filmwhitespirit/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Malade, un Français sur deux ne va pas chez le médecin

Message par Dolu le Mar 8 Avr - 23:01

whitespirit a écrit:Maintenant, il y en a même comme uneo (mutuelle des gendarmes entre autre) qui incitent à acheter ses lunettes sur certains sites internet dont on  ne sait trop à qui ils appartiennent...puisque le gouvernement a autorisé récemment la vente des lunettes sur internet, sur des sites qui peuvent être basée à l'étranger (donc impôts non payés en France), avec des produits à traçabilité nulle, monté par des gens dont on ignore la formation, alors que paradoxalement ils viennent de nous obliger à suivre un stage de remise à niveau par an, "pour que le côté technique soit préservé et les consommateurs protégés". La logique des politiques...

Donc, tu vois, je ne suis pas fou (ou parano, puisque c'est le mot précis que tu as utilisé) quand j'affirme certaines choses: ça ne concerne pas que moi.

Et comme le disait Cap plus haut, je conclurai que pour moi (et pour toutes les personnes avec qui j'en ai parlé), qu'il est impensable d'acheter mes lunettes sur le net (et pourtant je suis un pro de l'achat sur le net).

J'ai besoin d'essayer des lunettes, des conseils du pro, de voir, de toucher le produit, ce que je ne peux pas faire via le web.

Alors à moins d'un ratio à 1 pour 10, je continuerai à allez physiquement chez un opticien, quoi que les journaux en disent.
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 39
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Malade, un Français sur deux ne va pas chez le médecin

Message par Invité le Mer 9 Avr - 8:15

chou 

Et ils se marièrent  ange2 , eurent beaucoup d'enfants  lit et vécurent heureux...



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Malade, un Français sur deux ne va pas chez le médecin

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum