PARTENAIRES


Coupe du monde 2014

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par Dolu le Lun 30 Juin - 8:04

Le Costa Rica qualifié après les tirs au but

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La joie des Costariciens.


Le Costa Rica rejoint les Pays-Bas en quarts de finale de la Coupe du monde 2014 après son succès aux tirs au but (5 t.a.b à 3).

Le Costa Rica sera opposé aux Pays-Bas en quarts de finale du Mondial-2014 samedi après avoir éliminé la Grèce 5 tirs au but à 3 (1-1 a.p.), dimanche à Recife.

Le Costa Rica a ouvert la marque par Ruiz (52') tandis que la Grèce a égalisé grâce à Papastathopoulos (90+1'). Le Costaricien Duarte a été exclu à la 66e minute. Plus tôt dans la journée, les Pays-Bas avaient décroché leur billet pour le Top 8 en battant le Mexique (2-1) à Fortaleza.


COSTA RICA - GRÈCE : 1-1 (0-0) (5-3, t.a.b)

46 154 spectateurs. À Recife.

Arbitre : Benjamin Williams (Australie).

BUTS. Costa Rica : B. Ruiz (52'). Grèce : Papastathopoulos (90' + 1).

AVERTISSEMENTS. Costa Rica : Duarte (42'), Tejeda (48'), Granados (56'), B. Ruiz (70'), Navas (90'). Grèce : Samaris (38'), Manolas (73').

EXCLUSION. Costa Rica : Duarte (66').

COSTA RICA. Navas - Gamboa (Acosta 77'), Duarte, L. González, Umana, Júnior Díaz - Borges, Tejeda (Cubero 66') - Ruiz (cap), Bolaños - J. Campbell. Sélectionneur : Jorge Luis Pinto (Colombie).

GRÈCE : Karnezis - Torosidis, Manolas, Papastathopoulos, Holebas - Maniatis (Katsouranis 77'), Karagounis (cap), Samaris (Mitroglou 58') - Salpingidis (Gekas 69'), Samaras - Christodoulópoulos. Sélectionneur : Fernando Santos (Portugal).


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par yesterday le Lun 30 Juin - 9:50

En espérant que les pays européens rétablissent la parité ce soir! Wink 
avatar
yesterday

Joker dingo


Joker dingo

Messages : 3641
Localisation : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par Dolu le Lun 30 Juin - 23:59

Les Bleus tiennent leur quart !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Paul Pogba a ouvert le score de la tête


Grâce à une bonne fin de match, les Français se sont sorti du piège nigérian (2-0) et ont atteint leur objectif en atteignant les quarts de finale.

 La France s'est qualifiée difficilement pour les quarts de finale du Mondial-2014 en battant le Nigeria (2-0), grâce à des buts tardifs de Pogba et de Yobo contre son camp, à Brasilia.

Les Bleus disputeront leur quart de finale vendredi au Maracana de Rio de Janeiro face au vainqueur du match entre l'Allemagne et l'Algérie, qui se rencontrent dans la soirée.

Paul Pogba a libéré le camp français en fin de match en reprenant de la tête un corner de Mathieu Valbuena mal dégagé par le gardien nigérian Vincent Enyeama (79'). Le portier avait pourtant été encore une fois l'auteur de plusieurs arrêts de grande classe. Et Joseph Yobo, sous la menace d'Antoine Griezmann, a repoussé dans son propre but (90'+1) un centre de Valbuena pour le 2-0.

La fébrilité française

Au stade national Mané-Garrincha, les Français ont longtemps fait preuve de fébrilité en défense et d'approximations en attaque, où Giroud avait été associé à Benzema. Les Nigérians n'ont pas démérité et auraient pu devenir la quatrième équipe africaine à atteindre les quarts de finale, après le Cameroun en 1990, le Sénégal en 2002 et le Ghana en 2010.

Mais la chance et l'arbitrage n'ont pas été en leur faveur. Les champions d'Afrique auraient pu bénéficier d'un penalty sur une faute d'Evra qui a ceinturé Odemwingie (38); ils auraient aussi pu jouer la seconde période en supériorité si l'arbitre avait exclu Matuidi, coupable d'une grosse faute (54) sur Onazi, sorti sur une civière.

Deschamps avait procédé à six changements par rapport au dernier match face à l'Equateur (0-0), avec le retour de Cabaye (suspension), Valbuena, Debuchy et Evra (ménagés), les titularisations de Giroud - peu efficace - et Koscielny, qui remplaçait Sakho, touché à une cuisse.

L'erreur d'Enyeama

Les Nigérians se sont montrés dangereux par leur avant-centre Emenike. L'attaquant du Fenerbahçe s'est vu refuser un but pour hors-jeu (18) avant d'inquiéter Lloris d'une frappe lointaine (44'), repoussée par Lloris.

Les Bleus n'ont existé en première période que grâce à un Valbuena très actif sur son aile droite. Le milieu de Marseille a multiplié les centres pour Benzema (19'), hors-jeu, pour Pogba, dont la volée a été stoppée par Enyeama (22'), et pour Debuchy, qui n'a pas cadré (40').

L'équipe de France a été proche d'ouvrir le score sur une belle combinaison entre Benzema et Griezmann, fraîchement entré en jeu, mais l'attaquant du Real Madrid a buté sur Enyeama (70'), bien suppléé par Moses sur sa ligne de but.Le danger s'est rapproché un peu plus avec un tir de Cabaye (77') repoussé par la barre transversale, puis sur une tête de Benzema (78') dégagée par le gardien après un coup franc de Valbuena.


NIGERIA - FRANCE : 0-2 (0-0)

Spectateurs : 67 882.

Arbitre : M. Geiger (E-U)

BUTS. Pogba (79'), Yobo (csc, 90'+1).

AVERTISSEMENT. France : Matuidi (54').

FRANCE : Lloris (cap) - Debuchy, Varane, Koscielny, Evra - Pogba, Cabaye, Matuidi - Valbuena (Sissoko 90'+4), Giroud (Griezmann 62'), Benzema. Sélectionneur : Didier Deschamps.

NIGERIA : Enyeama - Ambrose, Yobo (cap), Omeruo, Oshaniwa - Odemwingie, Onazi (Gabriel 59'), Musa, Mikel, Moses (Nwofor 89') - Emenike. Sélectionneur : Stephen Keshi.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 40
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par Dolu le Mar 1 Juil - 0:50

L'Allemagne s'en sort face à l'Algérie

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 


L'Allemagne a souffert mille maux pour valider ce lundi, à Porto Alegre, à l'issue de la prolongation son billet pour les quarts de finale de la Coupe du monde. Poussée comme rarement dans ses derniers retranchements par une équipe d'Algérie héroïque, la National Mannschaft s'impose [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et retrouvera l'équipe de France vendredi, au Maracana de Rio de Janeiro (en direct sur notre site dès 18 heures).

Longtemps empruntée et incapable de tromper un Rais M'Bolhi étincelant dans la cage des Fennecs, l'équipe de Joachim Löw n'a trouvé son salut qu'à l'entame de la première de la prolongation grâce à l'inattendu André Schürrle (92e), avant que Mesut Ozil ne double la mise (119e). Formidable d'engagement, l'Algérie trouvera encore le moyen de réduire la marque par Abdelmoumène Djabou (120e+1).


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 40
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par asuérus le Mar 1 Juil - 7:57



Bon mon associé affectif,fiancé et futur mari est à moitié allemand ça va ètre tendu à la maison,dois je créer une ligne de barbelés au milieu du lit avant le match ou je fais confiance à la concorde européenne?
avatar
asuérus

Joker dingo


Joker dingo

Messages : 1314
Age : 65
Localisation : Paris (entre autres lieux!)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par Invité le Mar 1 Juil - 9:03

Fais confiance mais bon, sous l'oreiller, un gourdin au cas ou...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par yesterday le Mar 1 Juil - 9:47

Un fût de bière pour l'un et un tonneau de pinard pour l'autre. A la fin vous ne saurez même pas qui a joué. Very Happy 
avatar
yesterday

Joker dingo


Joker dingo

Messages : 3641
Localisation : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par asuérus le Mar 1 Juil - 10:04



Oui bon j'aimerais bien qu'on leur colle une bonne raclée parce que à la dernière coupe du monde on ètait en Allemagne et tout le monde se foutait de notre gueule( même les gastarbeiter turcs!!) là si on gagnait je serais bien content,c'est pas que je sois rancunier mais j'ai de la mémoire!!

Didier va cours vole et nous venge !!!!

avatar
asuérus

Joker dingo


Joker dingo

Messages : 1314
Age : 65
Localisation : Paris (entre autres lieux!)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par Dolu le Mer 2 Juil - 0:18

Argentine : la peur et puis Di María

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lionel Messi, Angel Di Maria et Lucas Biglia.


L'Argentine s'est fait peur avant de battre la Suisse au bout de la prolongation (1-0, a.p.) à Sao Paulo, sur un but de Di Maria servi par Messi.

Ouf ! Un ultime coup de rein de Lionel Messi, jusqu'alors bien encagé par les Helvètes, a décalé Ángel Di María pour éviter à l'Argentine les tirs au but (118').

Et encore à la dernière minute la vaillante équipe a frappé le poteau par Blerim Dzemaili (120'), et le ballon qui lui est revenu sur le pied a finalement manqué le cadre !

L'Argentine et Messi poursuivent leur rêve de Coupe du monde et affronteront la Belgique ou les États-Unis en quarts de finale, le 5 juillet à Brasilia.

Le sélectionneur suisse, Ottmar Hitzfeld, qui a appris peu avant le match le décès de son frère, prend sa retraite après avoir frôlé l'exploit. La Suisse attendait un quart de finale depuis sa Coupe du monde à domicile en 1954.

Les Suisse ont pourtant longtemps contenu Messi, grâce à une défense collective et un excellent Valon Behrami, Xherdan Shaqiri a brillé dans son rôle d'électron libre, mais ils ont été poignardés sur un ballon perdu par un de leurs leaders, Stephan Lichtsteiner, au début de l'action fatale.

L'Argentine a mérité son succès, mais il lui faudra se montrer plus convaincante dans le jeu pour avoir l'étoffe d'un champion du monde.

L'énorme gâchis de Drmic

Les Argentins ont contrôlé le ballon, mais les deux meilleures occasions de la première période ont été suisses, dans un stade ciel et blanc où les magnifiques choeurs argentins ont contrebalancé avec la part brésilienne du stade Itaquera, entièrement acquise à la cause helvète en raison de la grande rivalité des deux géants sud-américains.

Un nouveau crochet réussi de Xherdan Shaqiri a planté Fernando Gago et sur son centre en retrait parfait la frappe de Granit Xhaka a trouvé la belle parade de Sergio Romero (28'), qui a ensuite paré la seconde frappe, de Lichtsteiner.Puis Josip Drmic a commis un incroyable gâchis sur un ballon de contre, encore servi par Shaqiri, ratant complètement son lob sur un Sergio Romero qui avait bien tardé à sortir à sa rencontre (39').

La première grosse occasion suisse a réveillé des Argentins qui vivotaient sur leur statut de favoris. L'Argentine a commencé à accélérer vers l'heure de jeu, poussée par les montées côté gauche du latéral Marcos Rojo, et s'est à son tour procuré deux grosses occasions.

Merci Messi

Le seul autre buteur de l'Argentine à ce Mondial, avec Messi, a failli prendre Diego Benaglio à contre-pied dans un angle fermé (59') puis, sur le centre parfait de Rojo, Gonzalo Higuain a vu sa tête sous la barre superbement boxée par le gardien suisse (62').

Ottmar Hitzfeld a alors choisi de reculer un peu, remplaçant Granit Xhaka par un milieu plus défensif, Gelson Fernandes (66'). L'ex-Stéphanois s'est vite distingué par un tacle sur Di Maria qui lui a coûté un avertissement (73'). Le ton de la fin du match était donné: tous derrière !

La pression argentine s'est accentuée, Messi a eu la balle de break au bout du pied, après une série de dribbles pleine de sang-froid, mais Benaglio était encore là (78').

En prolongation, l'Argentine a encore dominé, créant le danger par Angel Di Maria enfin réveillé. Et le Petit Ange a envoyé l'Argentine au Ciel.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 40
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par Dolu le Mer 2 Juil - 0:54

La Belgique qualifiée en quarts de finale

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les Belges affronternt l'Argentine en quarts de finale


Dominatrice, la Belgique s'est longtemps heurtée à un excellent Howard avant de s'imposer contre les Etats-Unis lors de la prolongation (2-1, a.p.). Samedi, elle affrontera l'Argentine pour une place dans le dernier carré.

Le match : 2-1 a.p.

Du rythme, des intentions de jeu, du combat et du suspense, le dernier huitième de finale de ce Mondial remporté par la Belgique face aux Etats-Unis (2-1 a.p.) a tenu toutes promesses, ce mardi à Salvador. Annoncé comme le match le plus ouvert dans ce tableau final, ce duel d'outsiders a aussi offert beaucoup de spectacle, à l'image d'abord de l'irruption d'un spectateur sur la pelouse en première période (15e), que les stadiers ont mis un temps fou à évacuer, puis par les nombreuses occasions obtenues surtout par les Diables Rouges (31 tirs dont 11 cadrés dans le temps réglementaire). Pendant longtemps, seuls les buts ont manqué à cette partie plaisante pour que la fête soit totale.

Incapables de se départager dans le temps réglementaire, malgré les multiples tentatives de Divock Origi par exemple (1e, 56e, 71e et 85e), les deux équipes ont dû en passer par la prolongation pour trouver un vainqueur. Cela n'aurait pas été le cas si Chris Wondolowski, seul aux six mètres, n'avait pas manqué le cadre dans le temps additionnel (90e+3). Usés et sans réussite (108e et 114e), malgré la réduction du score trop tardive de Green (107e), les Américains ont fini par craquer face à l'activité incessante d'un adversaire plus déterminé.

L'homme du match : Tim Howard

Le gardien d'Everton n'a certes pas permis à son équipe de se qualifier pour le Top 8 de cette Coupe du monde, mais il est tout de même entré dans l'Histoire de la compétition. En réalisant quinze arrêts en 120 minutes de jeu, l'ex-portier de Manchester United a effacé le record du Péruvien Ramon Quiroga (13) établi en 1970. Incroyable sur sa ligne (47e, 57e, 76e et 79e), il a fait tout son possible pour retarder l'échéance. En vain.

Le tournant du match : l'entrée de Romelu Lukaku

Marc Wilmots a attendu le début de la prolongation pour lancer l'attaquant d'Everton mais le sélectionneur belge en a finalement été récompensé. Après un début de tournoi décevant, le joueur qui appartient à Chelsea avait perdu sa place de titulaire au profit d'Origi. Mais sur son premier ballon touché face aux US, c'est lui qui a fait la différence dans un match alors complètement bloqué. Sa passe décisive pour Kevin De Bruyne (93e) puis sa frappe victorieuse en bout de course (105e) font de lui le héros du match et de tout un pays, qualifié pour la première fois en quarts d'un Mondial depuis 1986.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 40
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par yesterday le Mer 2 Juil - 10:09

4 équipes du continent américain et 4 équipes européennes en 1/4. Very Happy 
avatar
yesterday

Joker dingo


Joker dingo

Messages : 3641
Localisation : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par Vinyle le Mer 2 Juil - 20:39

Dolu a écrit:Par contre, si la France passe, et que l'Algérie réussit l'exploit de battre l'Allemagne, ça fera un France / Algérie en quart, et là, j'ai très peur aux émeutes en France...  Rolling Eyes 
A ce point  rire 

asuérus a écrit:

         Bon mon associé affectif,fiancé et futur mari est à moitié allemand ça va ètre tendu à la maison,dois je créer une ligne de barbelés au milieu du lit avant le match ou je fais confiance à la concorde européenne?

 :roflroll: La fête à la maison
avatar
Vinyle

Joker dingo


Joker dingo

Messages : 1896
Age : 52
Localisation : Là ou il y les émeteurs télé

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par Dolu le Ven 4 Juil - 0:11

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 40
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par yesterday le Ven 4 Juil - 20:08

C'est fini pour la France. Ils ont essayé mais il fallait marquer. Wink 
avatar
yesterday

Joker dingo


Joker dingo

Messages : 3641
Localisation : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par asuérus le Ven 4 Juil - 20:36


J'ai le regret de vous annoncer que j'annule mon mariage en représaille!!!



Mais non j'déconne!!
avatar
asuérus

Joker dingo


Joker dingo

Messages : 1314
Age : 65
Localisation : Paris (entre autres lieux!)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par Vinyle le Ven 4 Juil - 21:00

Toujours se fier à Dumbo  :roflroll: 
avatar
Vinyle

Joker dingo


Joker dingo

Messages : 1896
Age : 52
Localisation : Là ou il y les émeteurs télé

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par asuérus le Sam 5 Juil - 8:26


Ce matin j'ai fait pisser mon chien sur les pneus d'une BMW!! clin d\'oeil 
avatar
asuérus

Joker dingo


Joker dingo

Messages : 1314
Age : 65
Localisation : Paris (entre autres lieux!)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par yesterday le Sam 5 Juil - 10:07

Qu'a-t-il ressenti? Very Happy 
avatar
yesterday

Joker dingo


Joker dingo

Messages : 3641
Localisation : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par asuérus le Sam 5 Juil - 10:17

yesterday a écrit:Qu'a-t-il ressenti? Very Happy 

Lui rie, ,mi une grande satisfaction! Very Happy 
avatar
asuérus

Joker dingo


Joker dingo

Messages : 1314
Age : 65
Localisation : Paris (entre autres lieux!)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par yesterday le Sam 5 Juil - 10:37

La roue est-elle propre? Very Happy 
avatar
yesterday

Joker dingo


Joker dingo

Messages : 3641
Localisation : 62

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par asuérus le Sam 5 Juil - 10:39


Je présume,c'est un gros chien!!
avatar
asuérus

Joker dingo


Joker dingo

Messages : 1314
Age : 65
Localisation : Paris (entre autres lieux!)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par Dolu le Sam 5 Juil - 11:09

L'Allemagne élimine la France

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La déception de Laurent Koscielny et de tous les Français après cette défaite


Opposée à l'Allemagne, la France n'a pas réussir à franchir l'obstacle dressé par les hommes de Löw. Battus 1-0, les Bleus s'arrêtent aux portes des demi-finales.

La marche était trop haute pour la France, dont le beau parcours au Mondial a pris fin face à l'Allemagne (1-0) en quarts de finale et qui a été incapable de prendre sa revanche sur son grand rival après les deux échecs cruels de 1982 et 1986, vendredi au Maracana de Rio.

L'histoire s'est donc répétée pour les Bleus et le cauchemar de Séville 82 restera encore durant de nombreuses années une cicatrice non refermée. Le match s'est joué à peu de choses, la Nationalmannschaft ne l'emportant que sur une tête du défenseur Mats Hummels dès la 13e minute. Mais ce but a fait toute la différence entre un véritable candidat au titre suprême et une formation encore à la recherche de sa gloire passée.

Sous la forte chaleur et l'humidité de Rio de Janeiro, il a manqué aux Français un zeste de maturité, une bonne dose d'expérience et surtout de la maîtrise technique pour venir à bout d'une nation, triple championne du monde et rarement décevante lors des grands rendez-vous.

L'Allemagne, toujours au rendez-vous

Depuis 2006, l'Allemagne est systématiquement présente dans le dernier carré, que ce soit en Coupe du monde ou à l'Euro, et disputera ses 13e demi-finales d'un Mondial face au vainqueur de Brésil-Colombie. Le gouffre qui sépare les deux pays ne sera pas comblé cette année et la France devra encore patienter avant d'espérer jouer les premiers rôles.

Son aventure brésilienne est toutefois source de promesses, quatre ans après le fiasco de Knysna et la grève de l'entraînement qui l'avait plongée dans la plus grave crise de son histoire. Le travail de reconstruction entamé par Didier Deschamps a déjà porté ses fruits et les Bleus peuvent désormais s'atteler à leur grand objectif, l'Euro-2016 organisé à la maison.

Griezmann muselé

Dominés par la puissance physique allemande et surtout un milieu de terrain qui a monopolisé le ballon, les Bleus ont été trop tendres pour pouvoir réellement exister dans cette rencontre. Joachim Löw a tapé là où ça fait mal en repositionnant Philipp Lahm côté droit pour bloquer Antoine Griezmann et en sortant le lent défenseur central Per Mertesacker.

Face au capitaine Lahm, Griezmann a montré du culot mais son déchet dans les derniers gestes a coûté cher, avant de se reprendre en fin de rencontre. Mais il était déjà trop tard. Comme un symbole, le but de Hummels est intervenu dans la foulée d'une énorme occasion qu'il a gâchée par une passe mal appuyée à destination de Karim Benzema. L'efficacité était allemande et la naïveté française.

Benzema à côté

Benzema est lui aussi passé à côté de son match. Il n'a certes pas eu beaucoup de bons ballons à exploiter mais on reconnaît les grands buteurs à leur capacité à exploiter le minimum qu'ils ont sous la main. Et à ce compte-là, il a été très décevant. Le Madrilène est talentueux mais il n'a jamais été un tueur dans la surface de réparation malgré ses 3 buts du premier tour.

Il a ainsi gâché quelques belles opportunités (8e, 34e, 43e, 76e, 90e+4) et a échoué dans son rôle de référent technique. Ce qui n'a pas été le cas de Mathieu Valbuena, qui a encore été irréprochable.La belle prestation de Paul Pogba est aussi une sorte d'invitation à des lendemains qui chantent. A 21 ans, le milieu de la Juventus Turin, buteur face au Nigeria en 8e de finale (2-0), a enfin pris la mesure de l'évènement et a fait se lever le Maracana sur quelques gestes somptueux.

Objectif Euro 2016

Raphaël Varane, autre membre éminent de la "génération 93", est de la même trempe. Un mois après avoir été titularisé en finale de la Ligue des champions, remportée avec le Real Madrid, il a de nouveau étalé une assurance incroyable en défense malgré le contexte. Dommage que son quart de finale soit terni par une faute de marquage sur le but allemand.

Varane aura été à l'image de ces jeunes Bleus pleins de culot à qui il manque encore une petite étape à franchir pour regarder les puissants les yeux dans les yeux. Dans deux ans, tous ces prodiges seront sans doute mûrs pour relever le grand défi de l'Euro. On en salive d'avance.


Fiche technique :

À Rio de Janeiro (Stade Maracana) :

Allemagne bat France 1 à 0 (1-0)

Spectateurs: 74.240Arbitre: N. Pittana (ARG)

But: Allemagne: Hummels (13)

Avertissements:Allemagne: Khedira (54), Schweinsteiger (80)

France: Lloris (cap) - Debuchy, Varane, Sakho (Koscielny 71), Evra - Pogba, Cabaye (Rémy 73), Matuidi - Valbuena (Giroud 85), Benzema, Griezmann

Entraîneur: Didier Deschamps

Allemagne: Neuer - Lahm (cap), Boateng, Hummels, Höwedes - Schweinsteiger, Khedira - Özil (Götze 83), Kroos (Kramer 90+2), Müller - Klose (Schürrle 69)

Entraîneur: Joachim Löw

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 40
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par Dolu le Sam 5 Juil - 11:10

Quand on regarde les stats, je suis écœuré... On est en tête quasiment partout !

Perdre comme ça, c'est vraiment rageant !
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 40
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par Dolu le Sam 5 Juil - 11:13

Le Brésil rejoint l'Allemagne

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
David Luiz, auteur d'un superbe coup franc face à la Colombie


Au terme d'un match animé, le Brésil est venu à bout de la Colombie (2-1), rejoignant ainsi l'Allemagne en demi-finale.

Thiago Silva - David Luiz. Une fois n'est pas coutume, le salut du Brésil sera venu de sa défense centrale. Critiqué depuis le début de la compétition, le futur axe central du Paris Saint-Germain s'est montré décisif face à la Colombie. Thiago Silva d'abord, plein d'opportunisme au second poteau sur un corner de Neymar (7'). David Luiz ensuite, d'un coup franc magistral de 30m dans la lucarne d'Ospina (69').

Le Brésil s'est tout de même offert dix dernières minutes compliquées, lorsque James Rodriguez a réduit le score à 80' sur pénalty, suite à une faute de Julio Cesar sur Bacca. De quoi relancer les ardeurs de la Colombie, qui a multiplié les offensives et les situations chaudes sur le but brésilien. Mais, malgré un Mario Yepes omniprésent, et un James Rodriguez toujours aussi juste techniquement (6 buts au compteur), la Colombie a raté une occasion d'écrire l'une des plus belles pages de son histoire.

Thiago Silva suspendu

Seule (petite) ombre au tableau : le carton jaune stupide reçu par Thiago Silva (64'), pour avoir empêché un dégagement de David Ospina. Suspendu, le capitaine brésilien devrait être remplacé dans le onze de départ par Dante. Quoi qu'il en soit, cela ne devrait pas empêcher les Brésiliens de fêter cette victoire, eux qui sont qualifiés pour les demi-finales de leur mondial.

Dans le dernier carré, ils affronteront les tombeurs des Français : l'Allemagne.


La fiche technique :

BRÉSIL - COLOMBIE : 2-1 (1-0).

Arbitre : M. Velasco Carballo (Espagne). À Fortaleza.

BUTS. Brésil : Thiago Silva (7’), David Luiz (67’). Colombie : James Rodriguez (80’ sp).

AVERTISSEMENTS. Brésil : Thiago Silva (64’), Julio Cesar (78’). Colombie : James Rodriguez (69’), Yepes (70’)

BRÉSIL : Julio Cesar - Maicon, David Luiz, Thiago Silva (cap.), Marcelo - Oscar, Paulinho (Hernanes, 86’), Fernandinho, Hulk (Ramires, 83’) - Neymar (Henrique, 88’), Fred. Sélectionneur : Luiz Felipe Scolari.

COLOMBIE : Ospina - Zuniga, Zapata, Yepes (cap.), Armero - Cuadrado (Quintero, 80’), Sanchez, Guarin, Ibarbo (Ramos, 46’) - James Rodriguez, Gutierrez (Bacca, 70’). Sélectionneur : José Pekerman (Argentine).


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 40
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par Dolu le Mer 9 Juil - 0:41

Le Brésil sombre face à une Allemagne étincelante (7-1)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Impressionnants, les Allemands ont étrillé le Brésil en demi-finale


Dans un match surréaliste, qui a vu les Allemands mener 5-0 à la pause, les hommes de Joachim Löw se sont qualifiés pour la finale. Pour le Brésil, la déception est immense.

Il y avait 1950 et le fameux Maracanazo. Il y aura désormais le 8 juillet 2014 dans l'esprit des Brésiliens. Balayés par l'Allemagne (7-1), les hommes de Luis Felipe Scolari n'ont pas su faire face aux absences conjuguées de Neymar et Thiago Silva. Surtout, ils se seront montrés très fébriles, notamment en défense, offrant sur un plateau cette demi-finale à une équipe allemande impressionnante qui n'en demandait pas tant.

Klose bat le record, Müller s'en rapproche

Comme face à la France, l'Allemagne n'a pas attendu très longtemps avant d'ouvrir le score. Müller, oublié au second poteau sur un corner, ouvrait le score dès la 11ème. Son 5ème but dans ce mondial, et son 10ème en 11 matchs de Coupe du Monde. De quoi mettre l'Allemagne sur de bons rails, qui corsera rapidement l'addition avec Klose à la 23' (son 16ème but en Coupe du Monde, record absolu), puis Kroos deux fois (24' et 26') et enfin par Khedira à la 29'. Dépassés, les Brésiliens auront été trop fébriles et surtout dominés par l'impressionnant milieu de terrain allemand, mené par le trio Kroos-Khedira-Schweinsteiger, tous trois impliqués sur la quasi-totalité des buts allemands.

Côté Brésilien, la pression aura été trop dure à gérer. Malgré l'absence de deux éléments clés, les lacunes aperçues depuis le début du Mondial seront apparues criantes dans cette demi-finale, surtout face à un adversaire de cette envergure. Devant un public brésilien hébété, la Seleçao n'aura jamais su réagir, et s'offre ce qui pourrait être sa plus grande humiliation de son histoire.

Le show Neuer

Vexés de cette humiliation, les Brésiliens semblaient décidés à sauver le peu d'honneur encore en jeu dans ce match. Mais ni Oscar (51'), ni Marcelo (52') et pas même Paulinho à bout portant (53') ne parviendront à battre l'impressionnant portier allemand, impérial à chaque fois. Malgré quelques occasions brésiliennes, les Allemands ont maitrîsé cette seconde période de bout en bout, se montrant même dangereux (frappe de Müller à la 61ème claquée par Julio Cesar) sur les (nombreuses) erreurs défensives adverses. Entré en jeu à la place de Klose, André Schürrle s'offrait même le luxe de marquer son but, reprenant d'un plat du pied parfait un centre en retrait de Lahm à la 69', beaucoup plus dangereux depuis qu'il a été replacé à son poste de prédilection dans le couloir droit.

Jamais rassasiés, les Allemands se seront montrés impitoyables jusqu'au bout. Schürrle, bien servi par un énorme Thomas Müller, alourdi encore un peu plus le score à la 79' d'une superbe frappe qui vient heurter la barre avant de rentrer dans le but d'un Julio Cesar dépité, abandonné par sa défense. Et ce n'est pas le but anecdotique d'Oscar, à la 90ème, qui changera les choses : attendue par tout un peuple, la victoire brésilienne dans ce Mondial n'aura pas lieu.

Appliqués, réalistes et bien organisés, les Allemands ont su se rendre cette demi-finale facile, et s'évitent ainsi de pénibles prolongations. Surtout, avec un jour de repos supplémentaire, ils arrivent frais et en confiance pour ce rendez-vous au Maracanã.


La fiche technique :

BRÉSIL - ALLEMAGNE : 1-7 (0-5)

Arbitre : M.Rodríguez (Mexique)

BUTS : Brésil : Oscar (90') Allemagne : Müller (11'), Klose (23'), Kroos (24', 26'), Khedira (29'), Schürrle (69', 79')

BRÉSIL : Julio Cesar - Maicon, David Luiz, Dante, Marcelo - Luiz Gustavo, Fernandinho (Paulinho 46') - Hulk (Ramires 46'), Oscar, Bernard - Fred (Willian 70'). Sél : Luis Felipe Scolari

ALLEMAGNE : Neuer, Lahm, Boateng, Hummels (Mertesacker 46'), Höwedes; Khedira (Draxler 77'), Schweinsteiger, Kroos, Müller, Özil, Klose (Schürrle 58'). Sél : Joachim Löw


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 40
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par Dolu le Lun 14 Juil - 1:52

L'Allemagne est championne du monde !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 


L'Allemagne a eu besoin des prolongations (1-0) pour s'offrir sa quatrième Coupe du monde face à des Argentins qui ont laissé passé leur chance en première période.

Oui, le meilleur a gagné. Le meilleur sur l'ensemble de la compétition, en tout cas. Car, pour ce qui est de cette 20e finale de Coupe du monde, il fallait plutôt chercher du côté du destin que du mérite. En butant (très) longtemps sur de vaillants et dangereux Argentins, l'Allemagne a longtemps peiné à faire valoir sa supériorité. Mais, à force de patience, elle a trouvé la faille, pour offrir à cette brillante génération le titre qu'elle méritait.

On annonçait une opposition de style. Les premières minutes l'ont confirmé. Le bloc bas argentin, homogène et agressif, tentant de juguler la machine collective allemande. Entre les lignes, Özil, Müller et Kroos tentaient de se frayer un chemin dans la toile bleue. Les passes s'enchaînaient, les « Ole » du public brésilien aussi, déjà (7'). En face, l'Argentine misait sur la vitesse de ses attaquants. Et se créait les meilleures situations. Higuain croisait trop sa frappe (4'). Messi déposait Hümmels sur 30 mètres avant de trouver Schweinsteiger sur la trajectoire de son centre (9').

Opposition de style

La plus chaude alerte intervenait quelques minutes plus tard. Higuain, servi par Kroos, auteur d'une tête en retrait très mal inspirée, tergiversait avant d'écraser totalement sa tentative (21'). Mais, l'attaquant du Napoli ne laissait pas passer sa deuxième chance. À la réception d'un centre de Lavezzi, il plaçait son plat du pied gauche pour ouvrir le score... avant de ravaler sa brève mais intense euphorie voyant le drapeau de l'arbitre assistant brandi (30').

De quoi faire vaciller l'Allemagne. Et Christoph Kramer. Le jeune milieu de terrain, titulaire surprise à la place de Khedira mais victime d'un violent choc à la tête face à Garay, devait laisser sa place. Un aléa menant Joachim Löw à changer ses plans. Schürrle entrait et laissait Kross reculer d'un cran aux côtés de Schweinsteiger (31'). Conséquence : moins de maîtrise technique mais plus de vitesse pour la Nationalmannschaft. Sur un ballon récupéré par Klöse, Özil décalait Kross dont la frappe écrasée terminait sa course dans les gants de Romero (43').

L'Albiceleste, elle, restait fidèle à sa filière. Messi maltraitait une nouvelle fois Hümmels à la course avant de buter sur Neuer et Boateng (40'). Piqué au vif, l'Allemagne réagissait. Fort. Höwedes, seul au point de penalty, reprenait de la tête un corner de Kroos, mais ne trouvait que le poteau d'un Romero archi-battu (45'+1).

Un enchaînement d'occasions qui rassurait les pessimistes et faisait davantage écho à Mexico que de Rome. À la finale spectaculaire de 1986 (victoire de l'Argentine 3-2) qu'à celle, terne, de 1990 (victoire de l'Allemagne 1-0). Et qui dit grand match, dit grands duels. Celui entre Messi et Neuer tournait une nouvelle fois à l'avantage du portier allemand lorsque le quadruple Ballon d'or croisait trop sa frappe, en face-à-face (47').

Une pauvre deuxième période

À la pause, Sabella changeait son système. « El Kun » Agüero, entré à la place de Lavezzi (46'), venait accompagner Messi aux avants-postes quand Perez s'installait aux côtés de Mascherano et Biglia au milieu de terrain. Comme une pierre supplémentaire ajoutée au mur défensif sud-américain. La timide tête piquée de Klöse (59') ne rassurait pas les Allemands, empruntés, qui n'échappaient pas à la lassitude physique, malgré une journée de plus de récupération.

Une fatigue qui se faisait sentir à l'entrée du dernier quart d'heure. Moins intense, moins fluide, la qualité de jeu s'en faisait sentir. Face à deux bêtes blessées, les chasseurs sortaient alors les couteaux. Messi tentait de forcer la décision mais sa frappe passait encore à côté du cadre (75'). Kross, lui, dans sa position préférentielle à l'entrée de la surface après un centre d'Özil, trouvait également les panneaux publicitaires (82'). Prolongations. La deuxième entre les deux nations en Coupe du monde. La précédente, en 2006, avait souri à l'Allemagne (1-1, 4-2 tab).

Götze libère l'Allemagne

Un « rab » sur lequel on ne crache jamais, lorsqu'il s'agit d'une finale de Coupe du monde. Mais qui allait faire souffrir les organisme. Les lignes se distendaient. Et les Allemands étaient les premiers à en profiter. La reprise de Schürrle trouvait les mains fermes de Romero (91'). Son homologue, lui, voyait la tentative de lob de Palacio filer largement à côté de son but (97').

Au supplice physique, les deux formations avaient arrêté de jouer. Alors il a fallu compter sur les plus frais. Ou les moins entâmés. Schürrle s'échappait côté gauche, s'arrachait pour centrer. A la réception, Mario Götze (113'). L'attaquant du Bayern Münich enchaînait contrôle poitrine-reprise de volée du pied gauche croisée (1-0, 113'), laissant alors toute l'Allemagne jubiler.


ALLEMAGNE - ARGENTINE : 1-0 ap (0-0)

74 738 spectateurs. Estádio do Maracanã. À Rio de Janeiro.

Arbitre : Nicola Rizzoli (Italie).

BUT. Götze (113').

AVERTISSEMENTS. Allemagne : Schweinsteiger (29'), Höwedes (33'). Argentine : Agüero (64'), Mascherano (65').

ALLEMAGNE : Neuer - Lahm (cap), Boateng, Hummels, Höwedes - Kramer (Schürrle 31'), Kroos, Schweinsteiger - Müller, Klose (Götze 88'), Özil (Mertesacker 120'). Sélectionneur : Joachim Löw.

ARGENTINE : Romero - Zabaleta, Demichelis, Garay, Rojo - E. Pérez (Gago 86'), Biglia, Mascherano, Lavezzi (Agüero 46') - Messi (cap), Higuaín (Palacio 78'). Sélectionneur : Alejandro Sabella.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 40
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum