PARTENAIRES


Championnat d'Europe d'athlétisme 2014

Aller en bas

Championnat d'Europe d'athlétisme 2014

Message par Dolu le Jeu 14 Aoû - 13:28

Une pluie de médailles pour les Français

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
Eloyse Lesueur (à droite) a clôturé la 2e journée de l'Euro d'athlétisme en faisant tomber dans l'escarcelle française, jusqu'alors remplie d'argent, sa première médaille d'or.


Eloyse Lesueur a clôturé la 2e journée de l'Euro d'athlétisme en faisant tomber dans l'escarcelle française, jusqu'alors remplie d'argent, sa première médaille d'or.

L'or, c'est Lesueur. Depuis deux saisons désormais, sa régularité au plus haut niveau en fait l'une des valeurs sûres de l'athlétisme tricolore. Championne d'Europe en 2012 à Helsinki, Lesueur a conservé son titre à Zurich, malgré quatre essais mordus sur six sauts !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Le boulot est fait ! »

Avec un 4e bond à 6,85 m, la Française a eu raison de la concurrence, dans des conditions (pluie, fort vent) délicates pour toutes. « Le boulot est fait ! Je suis heureuse, j'ai toujours eu envie de faire le bon saut dans le bon timing, je n'ai pas eu de doute », a confié l'athlète de 26 ans. Helsinki a pour elle été un véritable révélateur.

« Depuis Helsinki, j'ai appris à être plus professionnelle, en tout », racontait-elle avant le rendez-vous suisse. Mieux manger, mieux dormir, mieux récupérer et mieux s'entraîner: le cercle vertueux l'a propulsé parmi les plus beaux palmarès de l'athlétisme français de ces dernières années.

« L'argent aurait été une déception immense »

Désormais double championne d'Europe en plein air, elle a aussi décroché le titre mondial en salle en mars dernier à Sopot (Pologne), et la médaille d'argent continentale en salle l'an dernier à Göteborg (Suède). « Ne récolter que l'argent aurait été une déception immense », confie celle dont l'appétit de médailles a ragaillardi le camp français. Enfin de l'or pour les Bleus, au bout de la sueur, grâce à Lesueur !

Et six médailles d'argent... parfois amères

Car avant la sauteuse en longueur, l'équipe de France a accumulé les médailles d'argent, quatre en tout, pour porter le total français à sept médailles après deux journées d'épreuves.

Mais l'argent ne fait pas forcément le bonheur, en témoigne Christophe Lemaitre, battu par le Britannique James Dasaolu sur 100 m (10.06 contre 10.13). « Ca va être dur à oublier. La médaille d'argent, ce n'est pas une belle satisfaction, c'est une déception », a-t-il expliqué avec honnêteté.

Aux oubliettes ses rêves de troisième sacre continental consécutif, et son objectif de triplé (100, 200 et 4x100 m) réalisé en 2010 à Barcelone. « Heureusement, je n'ai pas le temps de gamberger avec le 200 m dès demain (jeudi) », a-t-il tenté de sourire.

Billaud, Mayer et Soumaré

Cindy Billaud, 2e du 100 m haies en 12.79 derrière la Britannique Tiffany Porter (12.76) a elle pleuré de déception. Ce ne fut pas le cas de Myriam Soumaré « heureuse à 90% » de sa médaille d'argent sur 100 m (11.16) derrière Dafné Schippers (11.12).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le décathlonien Kévin Mayer pouvait aussi se réjouir d'avoir arraché, au bout du 1500 m final, une médaille d'argent prometteuse au décathlon, à seulement 22 ans.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Voici désormais les Français nantis de sept médailles, déjà, après deux journées. De quoi apaiser l'amertume née du forfait de Jimmy Vicaut, blessé, pour le reste de la saison.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 40
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Championnat d'Europe d'athlétisme 2014

Message par Dolu le Ven 15 Aoû - 20:01

Trois nouvelles médailles... et des disqualifications

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mahiedine Mekhissi-Benabbad disqualifié, c'est Yoann Kowal qui prend la médaille d'or.


La délégation tricolore a ajouté trois médailles dans son escarcelle aujourd'hui (une de chaque métal), portant son total à dix.

Alors que la France pensait achever la journée de jeudi avec quatre médailles (deux d'or, une d'argent, une de bronze), elle n'en compte finalement que trois. Mahiedine Mekhissi-Benabbad, qui avait décroché son troisième titre de champion d'Europe consécutif du 3000 m steeple dans la soirée, a été disqualifié pour avoir enlevé son maillot bien avant la ligne d'arrivée.

Sanctionné d'un carton jaune après avoir franchi la ligne, il a finalement été déclassé, la réclamation du quatrième, l'Espagnol Angel Mullera, ayant été jugée recevable. 

C'est donc un autre Tricolore, Yoann Kowal, qui avait été devancé d'une grosse seconde, qui devient champion d'Europe.

« Je n'ai pas calculé lorsque j'ai retiré mon maillot. C'était sous le coup de l'émotion. Je suis fier et content d'apporter cette médaille à l'équipe de France, mais également de partager ce podium avec Yoann. On va bien profiter et savourer ça ce soir », avait confié Mekhissi-Benabbad au micro d'Eurosport.

Énorme Compaoré

Une demi-heure plus tard, la troisième médaille de la journée était apportée par Benjamin Compaoré, qui a accroché l'or autour de son cou à l'issue du concours du triple saut, qu'il avait entamé par un bond à 17,46 m. C'est cette marque qui lui a permis de l'emporter.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Benjamin Compaoré, champion d'Europe du triple saut.

La France n'est pas passée loin d'un autre doublé puisque Yoann Rapinier a échoué à ... trois centimètres de la médaille de bronze, avec un saut à 17,01 m.

Bascou lui aussi disqualifié, « PML » finalement en bronze

Comme espéré et attendu, Pascal Martinot-Lagarde s'était facilement qualifié, cet après-midi, pour la finale du 110 m haies, en remportant sa demi-finale en 13''17. Dimitri Bascou, qui avait terminé troisième (13''33), avait également validé son billet pour la finale, qui a pris une tournure bien différente...

Annoncé comme favori, « PML », auteur d'un départ plus que moyen, a en effet terminé au pied du podium, avec un chrono de 13''29. À l'inverse, Bascou, dans l'ombre de son compatriote depuis le début, s'est offert une place au premier rang en apportant à la France une nouvelle récompense, avec le bronze (13''28).

Mais un peu plus tard, on a appris que les juges avaient estimé que Bascou avait mordu le couloir à sa gauche (vide, en raison du forfait de son occupant, le Britannique Lawrence Clarke, avant même le départ), [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ! Par conséquent, Pascal Martinot-Lagarde gagne une place et s'empare de la médaille de bronze. Il n'y aura pas d'appel.

Finale pour Lemaitre et Soumaré

On a également vu les Français briller lors du 200 m. Chez les femmes, Myriam Soumaré a aisément remporté sa demi-finale, en 22''56, et a été imitée, un moment après, par Christophe Lemaitre, qui a visiblement bien digéré sa déception du 100 m (médaille d'argent) en s'imposant lui aussi lors de sa demi-finale, avec un chrono de 20''26. Tous les deux disputeront leur finale demain soir (20 h 25 pour Soumaré, 21 h 49 pour Lemaitre).

« Je suis un peu fatigué mais j'ai contrôlé ma course et fait ce qu'il fallait. Après une bonne nuit de sommeil, ça va le faire », a déclaré Lemaitre au micro d'Eurosport à l'arrivée.

Lavillenie saute une fois et file et en finale

Renaud Lavillenie, le Napoléon de la perche, et le jeune Kévin Menaldo se sont qualifiés pour la finale des Championnats d'Europe d'athlétisme, au programme samedi, en franchissant respectivement 5,60 et 5,50 m jeudi à Zurich.

Lavillenie, détenteur du record du monde (6,16 m) et double tenant du titre continental, a dû s'y reprendre à deux fois pour sauter 5,60 m, sa seule barre de la matinée.

« C'étaient peut-être les qualifications les moins faciles que j'ai connues. Mais ça s'est passé presque comme je voulais, et ce qui compte c'est le billet pour la finale », a expliqué Lavillenie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Renaud Lavillenie.


« J'ai réussi à trouver mes sensations »

« Notre zone de saut était un peu brouillonne, avec pleins de petites choses alentour qui rendaient difficiles la prise de marques ou les repères. Mais j'ai réussi à trouver mes sensations », a-t-il ajouté.

Menaldo, 22 ans, a pour sa part effacé 5,50 m au premier essai, suffisant pour se qualifier. « Pour la finale, je ne vais pas me concentrer sur les autres. Je les ai tous battus cet été, sauf Lavillenie, alors on verra, tout est possible », a-t-il estimé.

La qualification, au départ, était perchée à 5,65 m. Avec Lavillenie, également champion olympique à Londres, le Tchèque Jan Kudlkicka a été l'autre concurrent à franchir 5,60 m, à sa troisième tentative.

Les Polonais Piotr Lisek et Pawel Wojciechowski se sont qualifés de justesse. Wojciechowski avait conquis en outsider l'or des Mondiaux 2011, à Daegu (Corée du Sud), après avoir arraché la dernière place qualificative.

Le fil de la journée

18 h 42 - 800 m : pas de finale pour Rénelle Lamote. La Française a craqué dans les deux cents derniers mètres et finit septième de sa demi-finale, en 2'03''90.
18 h 50 - 800 m : pas de finale non plus pour Justine Fédronic, qui termine dernière de sa demi-finale en 2'04''39.
19 h 16 - 110 m haies : Thomas Martinot-Lagarde, l'aîné de la fratrie, termine cinquième de sa demi-finale, en 13''50, et devra espérer un - peu probable - repêchage au temps pour se qualifier en finale.
19 h 25 - 110 m haies : le cadet a fait mieux que l'aîné ! Pascal Martinot-Lagarde vient de remporter sa demi-finale en 13''17 et s'est donc qualifié pour la finale. Le deuxième Français engagé dans cette course, Dimitri Bascou, l'accompagnera, après avoir pris une belle troisième place, en 13''33. Thomas Martinot-Lagarde ne sera pas de la partie.
19 h 43 - 200 m : comme Martinot-Lagarde, Myriam Soumaré a facilement remporté sa demi-finale, en 22''56 (sa meilleure performance de la saison), après s'être permis de se relâcher en fin de course. Elle peut donc rêver au titre de championne d'Europe. La finale aura lieu vendredi, à 20 h 25.
20 h - perche : fin de parcours pour Marion Lotout. En finale, la Costarmoricaine a échoué à trois reprises à 4,35 m.
20 h 14 - triple saut : coup de tonnerre ! Pour son premier saut, Benjamin Compaoré retombe à 17,46 m, nouveau record personnel ! Il fait un grand pas vers le titre !
20 h 17 - 200 m : Christophe Lemaitre a parfaitement imité Myriam Soumaré en remportant, lui aussi, sa demi-finale, en 20''26. Comme pour sa compatriote, rendez-vous vendredi soir pour la finale (21 h 49).
20 h 23 - 200 m : pas de finale, en revanche, pour Ben Bassaw, cinquième de sa demi-finale en 20''62.
20 h 29 - triple saut : Compaoré continue d'impressionner ! Il effectue un deuxième saut à 17,18 m.
20 h 33 - heptathlon : Antoinette Nana Djimou n'a pas réussi à faire mieux que 14,35 m au concours du poids de l'heptathlon. Elle occupe la quatrième place du classement après trois épreuves.
20 h 54 - 3 000 m steeple : et deux médailles de plus pour la France ! Mahiedine Mekhissi-Benabbad a remporté son troisième titre de champion d'Europe consécutif, en signant un chrono de 8'25''30. Il a devancé son compatriote Yoann Kowal, qui a franchi la ligne en 8'26''66.
21 h 24 - heptathlon : Antoinette Nana-Djimou termine sa première journée de compétition par une belle performance avec une victoire lors de sa course du 200 m, en 24"52, soit sa meilleure performance sur cette distance cette année. Au classement général, elle occupe la troisième place.
21 h 30 - triple saut : quelle soirée pour le clan français, qui ajoute une deuxième médaille d'or (la troisième au total) à son tableau de chasse grâce à Benjamin Compaoré, vainqueur au triple saut grâce à un bond à 17,46 m, son premier du concours. Grosse déception, en revanche, pour Yoann Rapinier, qui, avec 17,01 m, échoue à trois centimètres du podium.
21 h 54 - 110 m haies : incroyable désillusion pour Pascal Martinot-Lagarde. Il a complètement raté son départ, heurté plusieurs haies et finit quatrième en 13''29. La France s'offre tout de même une nouvelle récompense, avec le bronze pour Dimitri Bascou (13''28).
22 h 15 - 3 000 m steeple : Mahiedine Mekhissi-Benabbad est disqualifié ! Le titre revient donc à Yoann Kowal.
22 h 25 - 110 m haies : deuxième disqualification d'un Français ! Dimitri Bascou, qui avait terminé troisième, a été sanctionné pour avoir gêné le concurrent du couloir situé à sa gauche. C'est donc Martinot-Lagarde qui décroche la médaille de bronze !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 40
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Championnat d'Europe d'athlétisme 2014

Message par Dolu le Sam 16 Aoû - 11:01

Diniz et Djimou en or !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Deux Français ont raflé l'or, hier, aux championnats d'Europe d'athlétisme, à Zurich. Le marcheur Yohann Diniz, outre la médaille, a établi un nouveau record du monde du 50 km (3 h 32'33''). Quant à Antoinette Nana Djimou, elle s'est imposée à l'heptathlon.


La Française a été sacrée championne d'Europe de l'heptathlon. Avec l'or de Diniz, l'argent de Lemaitre et le bronze de Soumaré, la France totalise quatorze médailles.

Obligé de se contenter de la médaille d'argent lors du 100 m, alors qu'il visait l'or, Christophe Lemaitre a vécu la même chose ce vendredi soir, à l'occasion de la finale du 200 m. Il a été battu par le Britannique Adam Gemili (19''98 contre 20''15).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il pourra se consoler avec son nouveau statut d'athlète le plus médaillé de l'Histoire des championnats d'Europe, avec sept présences sur un podium.

Soumaré, une deuxième médaille, mais pas la plus belle

Médaillée d'argent lors du 100 m, Myriam Soumaré n'a pas réussi à faire mieux en finale du 200 m. Elle a même fait moins bien puisqu'elle doit se contenter du bronze. Elle a terminé sa course en 22''58. La victoire est revenue à la Néerlandaise Dafne Schippers (22''03).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Antoinette Nana Djimou en or !

Antoinette Nana Djimou a conservé son titre de championne d'Europe de l'heptathlon. En tête du classement avant la dernière épreuve (le 800 m), elle a parfaitement géré celle-ci, produisant son effort dans le dernier virage. Elle ne devait pas terminer à plus d'1''4 de la Néerlandaise Nadine Broersen, deuxième du classement général au départ, pour remporter la victoire finale.

À l'arrivée, la Tricolore franchit la ligne en deuxième position (2'15''22 contre 2'14''68 pour la première, la Hongroise Györgyi Zsivoczky-Farkas). La Néerlandaise a fini sixième, à plus de deux secondes (2'17''66).

Au classement général final, Nana Djimou totalise 6 551 points et devance Broersen (6 498) et la Belge Nafissatou Thiam (6 423).

Eloyse Lesueur, sacrée à la longueur, lui a rendu hommage via son compte Twitter.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bosse, la claque

Très attendu, compte tenu de ses performances en série et en demi-finale, Pierre-Ambroise Bosse a complètement raté sa finale du 800 m.

Parti sur un rythme extrêmement élevé, il a mené la course jusqu'au dernier virage, qui a vu le Polonais Adam Kszczot, futur vainqueur (1'44''15), le dépasser. Le Nantais s'est alors effondré et a vu tous les concurrents lui passer devant. Il a franchi la ligne en dernière position (1'46''55).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pas de miracle pour Gayot ni pour Tavernier

Deux autres représentantes tricolores disputaient une finale ce soir : Marie Gayot (400 m) et Alexandra Tavernier (marteau).

La première citée a malheureusement terminé septième et avant-dernière de sa course (52''14, la victoire étant revenue à l'Italienne Libania Grenot, en 51''10), tandis que la seconde, pour ses premiers championnats d'Europe seniors, a terminé sixième (70,32 m, contre 78,76 m pour la première, l'Allemande Anita Wlodarczyk).

Finale pour Gomis, pas pour Sdiri

Ce quatrième jour de compétition a vu les sauteurs en longueur faire leur entrée en lice. Dans le clan tricolore, le bilan est mitigé. Salim Sdiri n'a pas réussi à se qualifier pour la finale, avec un bond à 7,74 m. C'est passé, en revanche, pour Kafétien Gomis (7,83 m).

La démonstration de Diniz

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Au lendemain d'une soirée riche en coups de tonnerre ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]), Yoann Diniz en a provoqué un nouveau aujourd'hui, sur les coups de 12 h 30, mais de façon nettement plus positive.

Non content de remporter un troisième titre européen d'affilée du 50 km marche, le Rémois a pulvérisé le record du monde détenu depuis le 11 mai 2008 par le Russe Denis Nizhegorodov (3 h 34'14'') en franchissant la ligne en 3 h 32'33'', en prenant, qui plus est, le temps de s'arrêter dans les derniers mètres pour s'emparer d'un drapeau portugais et l'associer à celui de la France, afin de mettre en avant ses origines.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Je me sentais très fluide, très à l'aise »

« Je suis parti prudemment, avec tout le monde, et après, comme d'habitude, j'ai eu des fourmis dans les jambes. J'ai rejoint les Russes mais je me suis demandé si je ne faisais pas une erreur parce que j'étais en train de reproduire le même schéma qu'à Moscou (lors des championnats du monde 2013, qu'il avait achevés à la dixième place). Mais dans ma technique, je me sentais très fluide, très à l'aise », a-t-il expliqué.

Diniz, dont le record de France était jusqu'alors de 3 h 38'45'' (établi le 28 mars 2009 à Dudince, en Slovaquie), a pris la mesure de ses adversaires au trente-sixième kilomètre.

« Je voyais que les Russes ne marchaient pas de façon très régulière, et j'ai préféré me laisser d'abord un peu décrocher, travailler à un rythme d'à peu près 4'20'' au « kilo ». Je savais que j'en avais largement sous les pieds, que je pouvais aller beaucoup plus vite que ça. J'avais travaillé toutes les allures, du 5 au 50 km », a ajouté Diniz, qui a offert une quatrième médaille d'or à la France lors de ces championnats d'Europe.

Quatorze médailles

A l'issue de cette journée, la France totalise quatorze médailles : cinq d'or, six d'argent, et trois de bronze. Elle pointe au deuxième rang du classement des médailles, derrière la Grande-Bretagne (treize récompenses, mais six en or).

Le fil de la soirée

19 h 15 - 400 m : pas de médaille pour Marie Gayot, septième et avant-dernière de la finale (52''14), remportée par l'Italienne Libania Grenot en 51''10.
19 h 43 - heptathlon : Antoinette Nana Djimou réalise un gros dernier jet au javelot : 54,18 m ! La Française prend la tête du concours et peut rêver d'un podium, voire mieux !
19 h 59 - 800 m : cruelle désillusion et grosse claque pour le Nantais Pierre-Ambroise Bosse. Annoncé comme l'un des favoris, il est parti à un rythme beaucoup trop élevé et n'a pas réussi à le tenir jusqu'à la fin. Il a complètement craqué dans la dernière ligne droite et est passé de la première à la dernière place. Il termine donc huitième, en 1'46''55, contre 1'44''15 pour le vainqueur, le Polonais Adam Kszczot.
20 h 27 - 200 m : après l'argent, pas d'or, mais le bronze pour Myriam Soumaré. Deuxième du 100 m, la Française, un peu crispée, doit se contenter de la troisième place du 200 m. Elle termine en 22''58. La victoire est revenue à la Néerlandaise Dafne Schippers (22''03).
20 h 41 : saut en longueur : il n'y aura qu'un Français en finale, dimanche (15 h 56). Avec un saut à 7,83 m, Kafétien Gomis a décroché son billet. Salim Sdiri, avec 7,74 m, a, lui, été éliminé.
21 h 29 - heptathlon : nouvelle médaille d'or pour la France ! Antoinette Nana Djimou décroche le titre à l'issue de la dernière épreuve, le 800 m. Elle a parfaitement géré sa course pour faire la différence à partir du dernier virage.
21 h 50 - 200 m : et de deux médailles d'argent pour Lemaitre. Comme lors du 100 m, il doit se contenter de la deuxième place (20''15). La victoire est revenue au Britannique Adam Gemili (19''98).
22 h 07 - marteau : Alexandra Tavernier a décroché la sixième place du concours, avec 70,32 m, à l'occasion de ses premiers championnats d'Europe. La victoire est revenue à l'Allemande Anita Wlodarczyk, avec un jet à 78,76 m.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 40
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Championnat d'Europe d'athlétisme 2014

Message par Dolu le Dim 17 Aoû - 7:29

Record de médailles égalé pour la France

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Renaud Lavillenie et Kevin Menaldo.


En annexant l'Europe pour la troisième fois consécutive, le Napoléon de la perche Renaud Lavillenie a marqué de son sceau l'avant-dernière journée des championnats d'Europe.

En mâtinée, la sans-grade Christelle Daunay, avait signé un exploit en remportant le marathon.

Lavillenie rejoint dans l'histoire l'Allemand Wolfgang Nordwig (1966, 1969, 1971), seul perchiste consacré de la même manière au niveau continental.

La bataille, pourtant, ne fut pas la plus épique des conquêtes réalisées par le recordman du monde (6,16 m).En deux sauts et trois mouvements, le Français a mis tout le monde d'accord, en étant le seul à franchir 5,80 m, au premier essai, après son entrée en lice à 5,65 m.

« J'avais envisagé ce scénario, mais j'en avais envisagé plein d'autres. Moi, je suis resté concentré sur ce que j'avais à faire. Sacré avec deux sauts, ça fait presque du bien, c'est rare et ce n'est pas près de m'arriver encore. Il ne fallait pas tomber dans le piège », a souri Lavillenie.

Il restait alors à régler ses comptes avec une autre histoire: mais ce ne sera pas pour cette fois que Lavillenie effacera des tablettes le Russe Rodion Gataullin, détenteur du record des championnats avec 6,00 m en 1994.Trois échecs, et le Français pouvait faire son tour d'honneur, accompagné de son jeune compatriote Kévin Ménaldo, médaillé de bronze pour ses premiers grands championnats avec 5,70 m.

Record de médailles égalé

En matinée, la Française Christelle Daunay a couronné sa carrière exemplaire d'une médaille d'or, sa première médaille au niveau international, à 39 ans, en remportant le marathon.

Son chrono de 2h25:14, nouveau record des championnats, sur un parcours très difficile, témoigne à lui seul de l'excellence de sa performance.

« Je suis très heureuse aujourd'hui, cette victoire concrétise un palmarès dans le marathon. J'ai toujours fini dans le Top 5 des marathons internationaux auxquels j'ai participé », a rappelé Daunay.

La vice-championne du monde du disque, Mélina Robert-Michon a apporté à la délégation française sa 4e médaille de la journée, avec l'argent (65,33 m), assez loin de l'intouchable Croate Sandra Perkovic (68,78 m).

« Ca n'était pas gagné d'avance. L'émotion est différente de l'an dernier aux Mondiaux car pour beaucoup c'était alors une surprise alors qu'ici, c'était vraiment ce que je voulais », a confié Robert-Michon.

Avec d'ores et déjà 18 médailles, l'équipe de France égale son total de médailles dans un Euro, qui remonte à Barcelone en 2010.

Les relais 4x100 et 4x400 m, messieurs et dames, qualifiés pour les finales dimanche peuvent permettre de faire de Zurich un succès.

Dimanche, Mekhissi

L'Ukrainienne Olha Saladukha, au triple saut (14,73 m), et la Croate Sandra Perkovic au disque (71,08 m), ont également mis au pas l'Europe pour la troisième fois consécutive, avec la meilleure performance mondiale de la saison (MPM) pour Perkovic.

Le Hongrois Krisztian Pars, champion olympique, a lui conservé son titre continental avec la manière, 82,69 m au dernier essai pour une autre MPM.

Dimanche, la 22e édition des championnats d'Europe d'athlétisme se clôturera, avec en particulier le Britannique Mo Farah qui visera le doublé 5000/10000 m après son succès sur la plus grande des distances durant la semaine.

Le Français Mahiédine Mekhissi, déchu de son titre sur 3000 m steeple pour avoir enlevé son maillot durant l'épreuve, cherchera lui à sortir par le haut du rendez-vous zurichois en s'adjugeant le 1500 m.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 40
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Championnat d'Europe d'athlétisme 2014

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum