PARTENAIRES


Les Français restent de fidèles acheteurs de magazines

Aller en bas

Les Français restent de fidèles acheteurs de magazines

Message par Dolu le Mer 27 Aoû - 19:04

Les Français restent de fidèles acheteurs de magazines

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les titres d'actualité, féminins et télé représentent plus de la moitié des achats. Le panier moyen reste stable en raison de la hausse des prix.

Les données parlent d'elles-mêmes: en volume et en valeur, le marché de la presse reste orienté à la baisse. Sur l'année 2013, Presstalis, qui est le principal distributeur de presse en France, a enregistré une baisse de 10,5 % en volume et de 6,5 % en valeur, soit des reculs d'activité en ligne avec ce qui était anticipé. Le marché pâtit de la conjoncture morose, mais aussi de la fermeture des points de vente (- 2,5 % l'an dernier). Mais les fidèles des kiosques et maisons de la presse dépensent toujours autant pour s'informer et se divertir.

D'après les chiffres fournis par les deux messageries, Presstalis et MLP, le panier moyen est resté stable au premier semestre, à 3,03 euros l'achat de presse moyen, soit au même niveau qu'en 2013 (3,04 euros) et même plus qu'en 2011 (2,91 euros) et 2012 (2,89 euros). Une explication à cela: les éditeurs ont augmenté leurs prix. C'est vrai des quotidiens, qui ont relevé leurs tarifs l'an passé, mais aussi de certaines familles de magazines, comme la presse enfants ou scientifique, les masculins, les revues d'annonces ou les titres pour adultes, qui ne constituent toutefois pas le gros des ventes.

Les «news» résistent

Les magazines les plus vendus restent ceux consacrés à l'actualité (Paris Match, Le Nouvel Obs, L'Express, Le Figaro Magazine, Le Point…) et les titres people (France Dimanche, Closer, Voici…), qui ont cumulé 254 millions d'euros de vente chez Presstalis l'an dernier, devant les féminins (Version Femina, Femme actuelle, Elle…), qui ont pesé 162 millions d'euros, et les titres télé (TV Magazine, Télé Z, Télé 7 Jours…), qui ont représenté un volume d'affaires de 125 millions d'euros.

Les «news» purs (Le Nouvel Obs, L'Express, Le Point…) résistent mieux grâce à leurs importantes bases d'abonnés (400.000 environ pour L'Obs). Parmi les people, les titres les plus populaires (France Dimanche, Ici Paris) gardent à peu près intacts leurs bataillons de fidèles lecteurs, tandis que les magazines plus «jeunes», comme Closer ou Public, qui subissent plus nettement la concurrence d'Internet, voient leurs ventes fortement reculer.

Ces trois familles concentrent à elles seules 57 % du marché en valeur et 75 % en volume. Et pour cause. Ce sont aussi dans ces catégories que l'on trouve les titres les moins chers. Les magazines de télé, qui pèsent un quart des volumes, sont les plus accessibles (1,26 euro en moyenne), devant les titres d'actualité ou people (2,03 euros) et les féminins (2,11 euros).

Presstalis indique que les titres les plus chers (au-delà de 4 euros) sont ceux de la presse adulte
- avec un prix de vente moyen de 6,39 euros -, ainsi que les magazines sur la nature et le tourisme (Le Chasseur français, Rustica, Geo…) et ceux consacrés aux sciences et loisirs techniques (Science & Vie, Sciences et Avenir…).


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 40
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum