PARTENAIRES


Coupe du monde 2014

Aller en bas

Coupe du monde 2014

Message par Dolu le Jeu 11 Sep - 1:09

L'exploit de la France face à l'Espagne !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 


Les Bleus sont qualifiés pour les demi-finales du Mondial de Basket, après avoir battu l'Espagne, grande favorite de ce match (65-52) !

La France a réussi un fabuleux exploit en se qualifiant pour les demi-finales de la Coupe du monde messieurs de basket, après avoir battu la grande Espagne grâce à une stupéfiante défense (65-52), mercredi à Madrid.

Les Français, champions d'Europe en titre, affronteront ce vendredi (22h00) la Serbie qui a fait forte impression face au Brésil (84-56). Ils l'avait battue de peu en phase de poules (74-73).

L'Espagne était favorite

L'équipe de France a signé le succès probablement le plus marquant de son histoire. Elle était donnée largement battue par tous les pronostiqueurs, qui ne l'imaginaient pas capable de rivaliser avec l'armada espagnole.

Pour l'Espagne, cette élimination précoce est une catastrophe, similaire à celle connue par la sélection de football, éliminée au premier tour du dernier Mondial alors qu'elle était tenante du titre.

Un très bon départ

La France a confirmé la victoire (75-72 a.p.) obtenue l'an passé sur ces mêmes Espagnols, en demi-finales de l'Euro en Slovénie. Mais le succès madrilène est encore plus extraordinaire.

Les Bleus ont réussi une première mi-temps incroyable de détermination et d'application défensive. Après un très bon départ initié par deux tirs primés de Diaw (11-2, 4e), ils ont vu les Espagnols revenir.

Une défense admirable

Mais crispés par l'enjeu, ceux-ci n'ont pas retrouvé pour autant leur habituelle fluidité. Ils ont continué à balbutier leur jeu offensif, avec des extérieurs très maladroits (1 sur 11 aux tirs primés à la pause).

Pau et Marc Gasol, étrangement muets comme Serge Ibaka, la France a atteint la mi-temps avec une petite avance (35-28). La tension est ensuite montée, avec plusieurs accrochages, mais la France n'a pas craqué (42-40, 28e).

L'agressivité d'Evan Fournier et leur défense admirable ont continué à les porter (51-45, 34e). C'est ensuite Thomas Heurtel qui est entré en scène pour gérer magistralement la fin de match contre des Espagnols stupéfaits.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Dolu le Lun 15 Sep - 8:36, édité 1 fois
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 40
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par Dolu le Sam 13 Sep - 11:23

La France tentera de se consoler avec le bronze

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Malgré les efforts de Nicolas Batum, la France laisse sa place en finale à la Serbie.


Sûrement fatigués de leur quart contre l'Espagne, les Français ont échoué face aux Serbes en demi-finale du Mondial (85-90). Ils ont recollé en 2e mi-temps mais ont échoué.

La France, malgré un invraisemblable retour dans le dernier quart-temps inspiré par un Nicolas Batum démoniaque, s'est inclinée d'un fil face à la Serbie (85-90) en demi-finales de la Coupe du monde, vendredi à Madrid.

Leur magnifique exploit contre l'Espagne (65-52) en quarts de finale avait suscité d'immenses attentes. Mais les Bleus n'ont pu tout à fait évoluer au même niveau, surtout sur le plan défensif. Sans doute les champions d'Europe avaient-ils dépensé trop d'énergie mentale et physique sur ce quart de finale tant attendu. Ils ont laissé les Serbes prendre trop d'avance (+ 18 à la 18e minute) et ont échoué juste assez près pour se donner d'infinis regrets.

La Serbie du divin meneur Milos Teodosic disputera sa première finale mondiale, en tant que nation indépendante, dimanche (21 h) contre les Etats-Unis, tenants du titre.

Accrocher la 3e place

Pour la France, il s'agit maintenant de très vite se remobiliser pour décrocher la première médaille mondiale de son histoire. Son meilleur résultat jusqu'ici dans un Mondial est une 4e place en 1954.

Elle affrontera samedi (18 h) dans le match pour la troisième place la Lituanie, qui avait sombré face aux États-Unis (68-96) en demi-finales, jeudi à Barcelone. Les Baltes, déjà médaillés de bronze en 2010, auront certainement à cœur de laisser une meilleure image d'eux-mêmes. D'autant qu'ils restent sur une sèche défaite face aux Français en finale de l'Euro 2013 (66-80). Une médaille de bronze serait déjà une belle récompense pour une équipe de France qui n'a pu compter pour ce Mondial sur Tony Parker, laissé au repos pour l'été par l'encadrement tricolore.

Des Bleus anesthésiés

Dans un environnement assez atone, les Bleus sont apparus dès les premières secondes comme anesthésiés, incapables de mettre la même énergie défensive que contre l'Espagne. Teodosic pas gêné le moins du monde par la présence de Batum sur son dos a très vite profité de cette léthargie, en étant le déclencheur d'un 11-0 en quatre minutes (20-10, 9e).

L'attaque serbe, qui avait déjà démoli la Grèce (90-72) en huitièmes, puis le Brésil en quarts (84-56), n'a pas baissé de pied. Avec un jeu aéré, la fluidité de leurs passes, elle a continué à dicter le rythme.

Heureusement pour les Bleus, Batum et Boris Diaw ont répondu présents offensivement. Mais alors que la France était un peu revenue, de nombreuses pertes de balle sont venues gâcher cet effort. Portée par Teodosic (18 points à la pause, 24 au total) et une adresse générale hallucinante (71% à trois points après 20 minutes), la Serbie s'est envolée (43-25, 18e).

Sursaut tricolore

Vincent Collet a ensuite tenté le pari de jouer avec Diaw pour seul intérieur. Les Serbes, battus par la France en phase de poules (73-74), ont été un instant décontenancés. Mais les Tricolores, trop maladroits hormis Batum, n'ont pas immédiatement tiré parti de ce temps faible (39-53, 27e). Deux tirs primés successifs de Batum et Evan Fournier ont cependant ranimé l'espoir dans le camp français (51-61, 31e).

Les Serbes ont alors donné l'impression de subir un peu la pression, à l'image de cet "air ball" de Stefan Markovic. Le vent a vraiment tourné quand Batum, Diaw et Fournier ont artillé avec succès à trois points. De manière assez invraisemblable, alors que personne dans le Palacio de los Deportes n'y croyait plus, la France est revenue à -4 (61-65, 35e). Teodosic a cru donner la victoire aux siens sur un tir primé (77-68, 38e).

Mais la fin de match a définitivement sombré dans l'irrationnel. Batum, avec 17 points (35 au total) dans le dernier quart-temps, Diaw et Heurtel ont ramené la France à deux points (82-84, à 17 secondes de la fin). Mais les Serbes ont réussi à garder leur nerfs sur la ligne des lancers francs, malgré un un ultime trois points d'un Batum vivant sur une autre planète.

Les réactions

Vincent Collet (entraîneur de l'équipe de France). "On a mal démarré ce match. On n'avait pas la concentration et l'énergie qu'on avait mercredi. Il y a certainement plein de raisons, peut-être un peu de fatigue, un peu de nuage duquel on n'était pas redescendu. On a senti tout de suite qu'ils étaient beaucoup plus dedans que nous. Ce qui nous est arrivé n'est pas un problème d'état d'esprit. C'est simplement d'avoir été un peu moins concentré, un peu moins discipliné, d'avoir rêvé un peu. Certains de nos joueurs ont pensé que ça allait continuer naturellement comme contre l'Espagne. C'est jamais comme ça le sport à ce niveau là."

Boris Diaw (capitaine de l'équipe de France) au micro de Canal+ Sport. "Il y a forcément de la déception. On avait vraiment l'occasion de remporter ce match. On n'est pas rentrés dedans de la bonne façon. On ne méritait pas de gagner ce match. Les Serbes l'ont mérité, ils ont joué plus dur. C'est un match perdu. On ne peut s'en vouloir qu'à nous-mêmes. On n'a pas su répondre présent. L'objectif, c'est la médaille. Il faut que l'on reste concentrés sur le prochain match de toute façon."

Nicolas Batum (ailier de l'équipe de France) au micro de Canal+ Sport. "Vu la performance que l'on a réalisé contre l'Espagne il y a deux jours et ce que l'on a fait ce soir, on peut avoir des regrets. On a montré qu'on pouvait être une grande équipe de basket (contre l'Espagne), mais on n'était pas prêt aujourd'hui. On a laissé la Serbie développer son jeu. On a tenté l'exploit mais c'était compliqué quand même. Il faut oublier, on ne peut plus revenir en arrière. On a un match contre la Lituanie dans moins de 24 heures. On a une médaille à chercher pour marquer l'histoire."


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 40
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

La France s'offre la médaille de bronze

Message par Dolu le Dim 14 Sep - 10:23

La France s'offre la médaille de bronze

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Nicolas Batum a été le meilleur marqueur pour les Bleus


Ils l'ont fait ! Les partenaires de Nicolas Batum ont remporté, face à Lituanie, la médaille de bronze de la Coupe du monde de basket.

La France a remporté une médaille en Coupe du monde. Une première dans son histoire. On se demandait comment allaient réagir les hommes de Vincent Collet après leur défaite face à la Serbie.

Les Bleus ont répondu aux attentes en début de match, à la fin du premier quart ils mènent 22-19. Pourtant, ils vont se faire rejoindre durant le deuxième quart (21-23). À la mi-temps ils mènent d'un point.

Dans le troisième quart, on voit des Lituaniens métamorphosés et des Français endormis. La France encaisse un cinglant 29-21.

Nicolas batum et ses partenaires se rebiffent dans le dernier quart pour passer devant les Lituaniens. La fin de match est crispante mais les Bleus obtiennent, malgré tout, ce qu'ils étaient venus chercher : une médaille en Coupe du monde.


LITUANIE - FRANCE : 93-95

(19-22, 23-21, 29-21, 21-31 )

LITUANIE :Cinq de départ : Valanciunas, Motiejunas, Seibutis, Maciulis, Juskevicius. Remplaçants : Jankunas, Jasaitis, Kuzminskas, Lavrinovic, Pocius, Vasiliauskas.

FRANCE : Cinq de départ : Heurtel, Batum, Lauvergne, Diaw, Gelabale. Remplaçants : Diot, Fournier, Gobert, Jackson, Kahudi, Pietrus, Tillie.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 40
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par Dolu le Lun 15 Sep - 8:36

Les États-Unis conservent leur couronne

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 


Facile vainqueurs de la Serbie (129-92), les partenaires de Kyrie Irving ont remporté la Coupe du Monde de basket.

Les États-Unis, avec des joueurs aux allures d'extraterrestre, ont démantibulé la Serbie (129-92) en finale de la Coupe du monde messieurs de basket, pour conserver leur titre mondial, dimanche à Madrid.

Le monde éberlué a redécouvert la puissance athlétique, la vitesse d'exécution et l'adresse irréelle des joueurs made in NBA. Seule peut-être l'Espagne - voire une équipe de France au complet - peut éviter semblable correction.Jamais sans doute depuis 1992 et la "Dream Team" originelle, celle des Michael Jordan, Magic Johnson et Larry Bird, le gouffre entre les États-Unis et le reste du monde n'avait paru aussi béant.

Le choc est d'autant plus grand que cette équipe américaine ne comprend aucune des grandes stars actuelles de la NBA, de LeBron James à Kevin Durant en passant par Carmelo Anthony.Mais elle dispose de plusieurs jeunes de grand talent, qui devraient prendre leur relais dans quelques années.

C'est le cinquième titre mondial pour les Américains (après 1954, 1986, 1994 et 2010), qui n'avaient encore jamais réussi le doublé. Seules deux nations dans l'histoire l'avaient fait jusque-là : le Brésil (1959, 1963) et la Yougoslavie (1998, 2002).

Avec ce titre, les Américains, doubles champions olympiques sortant, sont directement qualifiés pour les JO-2016 à Rio.

L'empreinte de "coach K"

Ils ont apporté une nouvelle preuve - si besoin en était - qu'ils disposent d'un réservoir sans fond. Seuls trois joueurs actuels (Derrick Rose, Rudy Gay et Stephen Curry) étaient au Mondial-2010, et deux (James Harden et Anthony Davis) aux J0-2012.

Ce succès qui marquera l'histoire porte l'empreinte de Mike Krzyzewski, lequel a inculqué sa rigueur, son sens du collectif et son leadership à ce groupe jeune et manquant d'expérience du jeu Fiba."Coach K" a remporté dimanche sa 75e victoire en 76 matches à la tête de la sélection. Depuis la défaite en demi-finale du Mondial-2006 devant la Grèce - la seule qu'il ait connue -, les États-Unis en sont à 63 victoires d'affilée.

La Serbie, héritière de la Yougoslavie qui avait été la première à battre une équipe américaine composée de joueurs NBA dans un grand tournoi au Mondial-2002, n'a soutenu la comparaison que pendant quatre minutes.

Puis les Américains, qui avaient survolé tous leurs matches jusque-là (+32,5 points de moyenne avant la finale), ont croqué leur adversaire, 4e en 2010 et pourtant auteur d'un magnifique parcours jusque-là.Les Serbes, victorieux de la France en demi-finales (90-85), ont bien abordé cette finale, derrière un Milos Teodosic prouvant à tous qu'il a bien le niveau pour évoluer en NBA.

La Serbie assommée

Concentrés et appliqués des deux côtés du terrain, ils ont pris 8 points d'avance (15-7, 4e), obligeant Krzyzewski à prendre un temps. Mais à partir de là, le feu nucléaire leur est tombé dessus.Un phénoménal Irving et Harden ont impulsé un 28-6 (35-21, 10e) en six minutes, en enquillant à n'en plus finir à trois points. Rose a été le premier Américain à rater un tir primé après six réussites consécutives.

Complètement assommés, alors qu'ils avaient montré un basket de qualité lors des premières minutes, les Serbes se sont liquéfiés en défense (30-56, 17e).Irving (26 points au final, à 6 sur 6 à trois points) et Harden (23 pts) ont continué leur festival à trois points, et les Etats-Unis ont atteint la pause avec un écart aussi impressionnant (67-41) que leur adresse fantasmagorique derrière l'arc (69%).

Le match a évidemment ensuite nettement perdu en intensité. La zone serbe n'a pas vraiment ralenti les Américains, qui ont marqué leur 100e point sur un "alley oop" conclu par Davis (100-65, 25e).Ceux-ci n'ont plus éprouvé le besoin d'en rajouter, cette finale, jouée depuis très longtemps, s'achevant dans une ambiance assez feutrée, hormis les ponctuels cris d'hostilité du public serbe.

ÉTATS-UNIS :

45 paniers (dont 15 sur 30 à trois points) sur 78 tirs - 24 lancers francs sur 29 tentés - 44 rebonds (Cousins, 9) - 16 passes décisives (Rose, 6) - 8 balles perdues - 4 interceptions - 25 fautes personnelles

Marqueurs : Curry (10), Thompson (12), Rose (0), Faried (12), Gay (11), DeRozan (10), Irving (26), Plumlee (1), Cousins (11), Harden (23), Davis (7), Drummond (6)

Entraîneur : Mike Krzyzewski

SERBIE :

36 paniers (dont 5 sur 25 à trois points) sur 75 tirs - 15 lancers francs sur 21 tentés - 32 rebonds (Markovic, 6) - 20 passes décisives (Teodosic, 7) - 10 balles perdues (Raduljica, 3) - 3 interceptions - 27 fautes personnelles - 1 joueur éliminé : Bjelica

Marqueurs : Teodosic (10), Simonovic (0), Jovic (6), Bogdanovic (15), Bjelica (18), Markovic (3), Kalinic (18), Bircevic (0), Krstic (4), Raduljica (9), Katic (2), Stimac (7)

Entraîneur: Sasha Djordjevic


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 40
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe du monde 2014

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum