PARTENAIRES


La Twingo face à la Peugeot 108 et à la Fiat 500

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Twingo face à la Peugeot 108 et à la Fiat 500

Message par Dolu le Mer 26 Nov - 19:26

La Twingo face à la Peugeot 108 et à la Fiat 500

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
De gauche à droite: la Fiat 500, la Renault Twingo et la Peugeot 108.


Les nouvelles Peugeot 108 et Renault Twingo peuvent-elles détrôner la Fiat 500, la référence européenne de la catégorie ?

L'acheteur d'une petite citadine n'a jamais été autant choyé. L'année 2014 aura été marquée par le renouvellement des principales animatrices du segment. Ces voitures de ville, qui abandonnent le minimum automobile au low-cost, jouent désormais la carte de la distinction et de la personnalisation à outrance. De ce point de vue, la Fiat 500, sacrée voiture de l'année 2008, a poussé le plus loin l'avantage design, caracolant en tête des ventes européennes. Pour jouer les premiers rôles, le troisième opus de la Renault Twingo s'imprègne largement des codes de l'italienne. Ces deux protagonistes croisent aussi sur leur chemin la nouvelle génération de la Peugeot 108 issue du partenariat PSA-Toyota.

Des architectures différentes

Encadrée par la 108 et la 500, la nouvelle Twingo semble relever d'une autre catégorie, conséquence d'une face avant verticale et d'une hauteur supérieure de plus de 60 mm. Rompant avec l'insipide Twingo 2, son style, qui suscite une sympathie spontanée, renvoie autant à la Fiat pour la face avant qu'à la R5 Turbo pour les hanches marquées et pour l'architecture. En vertu d'un accord de coopération avec Smart, la Twingo 3 se convertit donc à la propulsion à moteur arrière, comme au bon vieux temps de la 4 CV et de la R8. Quant à sa hauteur inhabituelle, identique à celle du Captur, elle est due à la présence d'un plancher sandwich épais de 150 mm pour loger les batteries des Smart électriques. La française n'aura pas droit à la motorisation zéro émission pour laisser le champ libre à la Zoé. Raccourcie de 100 mm par rapport à sa devancière, la Twingo 3 dépasse encore la 500 et la 108 de respectivement 50 et 120 mm, tout en cédant à la fonctionnalité des 5 portes.

De son côté, la Fiat 500 n'a pas pris une seule ride malgré ses sept ans. Le charme de sa silhouette néorétro opère toujours. La Peugeot 108 n'est pas seulement la plus compacte des trois. C'est aussi la plus sérieuse. Un positionnement qu'elle assume aussi face à ses deux sœurs, la Citroën C1 et la Toyota Aygo. Des éléments chromés sur les versions supérieures rehaussent l'élégance des formes, à condition d'éviter les adhésifs pas toujours de très bon goût.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
3 portes et moteur avant pour la Fiat 500, 5 portes et moteur avant pour la Peugeot 108 et 5 portes et moteur arrière pour la Renault Twingo.

Quatre places dans un espace restreint

La différence de traitement entre ces trois citadines transpire à la fermeture des portes. Dans le cas de la Twingo, la sonorité est plus étouffée. Smart aurait-il imposé ses propres standards? L'expression «monter à bord» prend toute sa signification au volant de la puce au Losange qui installe le conducteur 40 mm plus haut que dans une Clio IV. Les adeptes de la conduite surélevée apprécieront de pouvoir dominer les débats. La position de conduite est très plate, comme dans la première Classe A. En passant à la 108, on a l'impression de redescendre dans un karting. La 500 se situe à mi-chemin des deux françaises et c'est la seule à n'offrir que 3 portes. De fait, l'accessibilité aux places arrière n'est pas son point fort. Sa garde au toit non plus. Au-delà de 1,80 m, il faudra courber l'échine, comme dans la 108. Les grandes tailles opteront pour la Twingo mais, dans les trois cas, l'espace est compté pour les jambes. Ajoutez une visibilité médiocre, des vitres fixes dans la 500 et à compas pour les deux autres, et les trajets peuvent se transformer en supplice pour les claustrophobes. Les trois rivales proposent en option un toit ouvrant, en toile pour les tricolores et en verre pour la 500. Reste que l'on mesure tout l'intérêt des 5 portes lorsqu'il s'agit d'emmener des passagers ou d'installer un siège bébé ou des affaires aux places arrière. Fiat propose des variantes de carrosserie plus familiales mais on passe à la catégorie supérieure, à 4,15 m (500L).

Des plastiques durs et des bandeaux peints

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Intérieur de la Fiat 500.

La Twingo a beau être la plus grande du comparatif, elle n'en tire pas vraiment de bénéfice. La faute à son architecture. Le coffre situé à l'arrière, au-dessus du moteur dégageant de la chaleur, ne s'ouvre qu'à l'aide de la télécommande. À revoir. Quand le hayon consent à se déverrouiller au troisième essai, le coffre apparaît inférieur aux deux autres. Quelques litres peuvent être grappillés en redressant le dossier de la banquette, mais c'est au détriment du confort des passagers. La déception pointe aussi avec une largeur aux coudes inférieure à la précédente génération et l'abandon de la banquette arrière coulissante. La 108 s'avère la plus pratique des trois.

Pas de miracle non plus côté matériaux pour ces trois citadines qui serrent les prix: les plastiques sont durs.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Intérieur de la Peugeot 108.

Cependant, la 500 et la Twingo marquent des points sur l'ambiance intérieure plus valorisante et reposant sur une planche de bord à lecture horizontale. Avec sa console centrale verticale évoquant un compteur électrique, la 108 paraît moins moderne. C'est au niveau de l'intégration des équipements que la 500 accuse le poids des années. Nomade, le GPS Tom Tom disponible en option se fixe sur un socle, au sommet de la planche.

Dernière arrivée sur le marché, la Renault est la plus évoluée au niveau de la connectivité avec le système R & GO (à partir du niveau 2) permettant d'utiliser son smartphone. La Twingo met aussi tout le monde d'accord en termes de rangements avec un bac à couvercle au niveau de la console centrale, une boîte à gants et des bacs de portières corrects. Dans la 500, si le logement démuni de couvercle ne suffit pas, il faudra cocher la case option pour accéder au rangement sous l'assise passager (de série sur certaines versions).

Au volant

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Intérieur de la Renault Twingo.

Le titre de reine des villes est mérité pour nos trois rivales qui se faufilent facilement dans la circulation et qui trouvent aisément une place de stationnement. Une mention spéciale à la Twingo qui bénéficie d'un rayon de braquage record autorisant des demi-tours presque sur elle-même. La petite est moins pimpante lorsque l'on sort de la cité. Souple en ville, le 1 litre de 70 ch peine à suivre le rythme des deux autres sur les petites routes où les relances sont nombreuses. En cause: un poids supérieur à la 108, une plus grande résistance à l'air due à sa hauteur, des rapports de boîte allongés au détriment des performances. Chaque dépassement doit être préparé et anticipé, au besoin en rétrogradant. Campée sur d'énormes roues de 205 de large et bridée par son ESP, la Renault pourrait presque passer pour une traction avant si elle n'accusait pas une prépondérance du poids sur l'arrière. Le comportement est sûr en toutes circonstances mais le confort reste en retrait par rapport à la 108. C'est le point fort de la sochalienne.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Fiat 500, Renault Twingo 3 et Peugeot 108: trois façons d'envisager la voiture de ville.

Il s'appuie sur un roulis plus prononcé mais jamais perturbant. Doté d'une sonorité enjouée et vif à bas régime, le 3-cylindres 1 litre d'origine Toyota gagne aussi le concours de sobriété grâce au cycle Atkinson, actif à bas régime. Même pour effectuer de la route, nous le préférons au 1,2 l, certes plus performant mais desservi par des vibrations. Pourtant la plus ancienne de notre comparatif, la 500, est loin d'être ridicule. La direction manque un peu de centrage à haute vitesse mais son mode «City» fait merveille pour les manœuvres urbaines. La tenue de route réalise un excellent compromis tandis que la vivacité du 4-cylindres 1,2 l autorise des reprises correctes. Le poids des années se paie aussi par des passages plus fréquents à la pompe. Enfin, le dessin des sièges ne conviendra pas à la plupart des morphologies.

Notre avis

Dans un monde idéal, on associerait volontiers la bouille de la 500 ou de la Twingo à l'ambiance intérieure de la Renault, à la sobriété et au dynamisme de la 108. Sur sa bonne mine et sa modernité, la Twingo gagne la partie mais si la fonctionnalité est un critère déterminant, la Twingo est hors jeu à cause de son architecture. Reste le critère prix. À condition de sélectionner l'entrée de gamme, les deux françaises ménagent le portefeuille, la 108 se distinguant par la proposition la plus alléchante. Fiat fait payer cher le standing très valorisant de son pot de yaourt. Sans doute un peu trop pour une voiture qui mériterait de changer de génération.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 39
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Twingo face à la Peugeot 108 et à la Fiat 500

Message par mimidolu le Mer 26 Nov - 21:47

Pas mal cette twingo !
avatar
mimidolu

Joker dingo


Joker dingo

Messages : 718
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Twingo face à la Peugeot 108 et à la Fiat 500

Message par Dolu le Mer 26 Nov - 21:57

Toi ? Acheter Renault ? Shocked
avatar
Dolu

Dingo admin


Dingo admin

Messages : 11716
Age : 39
Localisation : Manche

http://www.jokersdingo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Twingo face à la Peugeot 108 et à la Fiat 500

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum